Le REM de l’Est, un douloureux bras dans le tordeur

Il y a une décennie, un projet structurant était décrit par ses promoteurs comme une merveille qui révolutionnerait les transports et la vie dans l’Est et la couronne de Montréal. À l’opposé, de nombreux citoyens et experts dénonçaient les vices du Train de l’Est et de son tracé alambiqué. Aujourd’hui, il est évident que citoyens et experts avaient raison… 760 millions de dollars trop tard, malheureusement.

Une multitude d’intervenants qui s’opposent au projet actuel du REM sont très au fait des enjeux de transport collectif, d’urbanisme et de finance. Ils trouvent le projet actuel mal ficelé tant au niveau du tracé, de l’insertion dans le milieu urbain, du mode choisi que des impacts financiers sur un potentiel de 198 ans.

De très nombreux autres opposants seront directement touchés par une infrastructure démesurée et bruyante qui dégradera leurs biens et la qualité de vie de leur quartier de façon inacceptable.

Faut-il dépenser plus de 10 milliards de dollars d’argent public pour dégrader sérieusement des milieux de vie de dizaines de milliers de personnes, afin de permettre à un petit nombre de promoteurs de développer des projets qui leur seront extraordinairement profitables ?

Prenons le temps de faire les choses dans les règles de l’art, avec transparence et concertation.

À voir en vidéo