Madame Anglade

Ce qu’aurait fait Dominique Anglade à la place de M. Legault ? Elle aurait assis autour d’une table des médecins spécialistes connus et amplement consultés par les médias pour conseiller le gouvernement ! Et qu’aurait fait le docteur Arruda et toute son équipe ministérielle en plus des spécialistes de l’Institut national de santé publique et de l’INESSS pendant ce temps ?

Il n’y a pas de mal à écouter l’avis de personnes comme les docteurs Weiss et Liu ; toutefois, ces gens ont choisi une carrière différente, sont pleinement occupés par leurs tâches dans leur milieu et, malgré leur très grande compétence que personne ne nie, ne sont pas intégrés aux équipes de santé publique dont c’est précisément le rôle de conseiller le gouvernement.

Le docteur Arruda est un médecin spécialiste en santé publique, fellow du Collège royal des médecins, entouré de beaucoup d’autres médecins et d’autres professionnels tout aussi bien formés et experts dans leur domaine ; s’ils ont besoin d’autres appuis et conseils, ils les demanderont eux-mêmes à la communauté scientifique.

Ce qui choque dans les propos de Mme Anglade, c’est la négation des capacités et du professionnalisme des fonctionnaires gouvernementaux recrutés précisément pour appuyer les décideurs politiques ; c’est une tendance que l’on note depuis plus de 20 ans, en particulier chez les politiciens libéraux, qui ne savent plus reconnaître l’expertise de la fonction publique québécoise.

6 commentaires
  • Marc Therrien - Abonné 24 avril 2021 09 h 16

    Être ou ne pas être de l’opposition en temps de crise sanitaire


    Est-il possible d’imaginer une opposition officielle qui soit totalement en accord avec la gestion du Gouvernement? Me semble que la logique situationnelle de cette fonction impose que son chef se force à trouver des idées sur comment le Gouvernement aurait pu faire différemment. D’accepter le contraire serait d’être favorable à une république totalitaire et à une gestion autocratique.

    Marc Therrien

  • Sylvio Le Blanc - Abonné 24 avril 2021 10 h 07

    Vous m'ouvrez les yeux, M. Pelletier

    J'avais lu cette déclaration de Mme Anglade, mais, sans réfléchir plus avant, je l'avais trouvée sensée. Mais c'est vrai, que fait-on de l'équipe autour du doc Arruda, dont c'est le travail de conseiller le gouvernement ?

  • Simon Grenier - Inscrit 24 avril 2021 12 h 01

    Mouain. M. Arruda fait pas mal de politique pour un vulgaire conseiller scientifique, par contre. PAS MAL. C'est TRÈS acceptable que l'opposition officielle lui fasse récolter ses propres tempêtes.

    Et là, on parle pas de son dédain pour le petit peupp, trop stupide pour porter un masque comme du monde. Parce que tsé, c'est une spécialité de 4 ans en médecine, porter un masque. Respirer aussi, je crois?

  • Luc Messier - Abonné 24 avril 2021 12 h 17

    Madame Michel Pelletier

    « Ce qui choque dans les propos de Mme Anglade, c’est la négation des capacités et du professionnalisme des fonctionnaires gouvernementaux »

    Madame Michel Pelletier, vous devez sûrement être une fonctionnaire gouvernementale pour parler ainsi!

    Permettez le doute envers les capacités et le professionnalisme des fonctionnaires gouvernementaux.

  • Jacques Bordeleau - Abonné 24 avril 2021 13 h 29

    On se souvient

    On se souvient des Libéraux de la "réingénérie" qui ont vidé des services gouvernementaux, sinon des ministères, de leurs expertises pour laisser le champ libre et le plat de bonbons au privé et surtout aux ti-namis. Mme Anglade et ses partisans sont encore, et pour un bout de temps, disqualifiés de la gestion de l'État.

    Jacques Bordeleau