Toutes les dames en bleu sont en deuil

Quand j’étais jeune, je me souviens de vous avoir regardé de haut. On regarde souvent les gens de haut quand on n’a pas soi-même de la hauteur. Puis, j’ai grandi. Toujours, vous étiez en arrière-plan dans mon paysage culturel. Derrière les plus branchés Diane Dufresne et Jean Leloup, que j’admirais. Mais une bonté évidente et un respect exceptionnel de votre public ont fini par avoir raison de tous mes préjugés. D’aucuns le disent aujourd’hui unanimement, vous étiez un gentleman, un vrai. Merci pour le legs inestimable que constituent votre discrétion et votre élégance, pour cet humour jamais toxique, pour ce supplément d’âme qui transgressait les modes et ce regard lumineux que vous sembliez porter sur toute chose. Aujourd’hui, j’en suis sûr, c’est tout le Québec qui vous rend hommage. Reposez en paix, Monsieur Louvain. Et mes sincères condoléances à tous vos proches.

À voir en vidéo