Quotas et musique francophone

Un entrefilet vient de m’apprendre que Bell Média, Arsenal Média, RNC Média et Cogeco estiment leurs quotas de musique francophone trop élevés. En cette période où notre gouvernement à Ottawa et celui de Québec soutiennent vouloir mieux protéger le français, il me semble contre-indiqué d’acquiescer à leur évaluation. La culture francophone m’apparaît comme un acteur essentiel pour soutenir notre langue nationale au Québec et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes ne doit pas répondre à leur désir.

À voir en vidéo