Quotas et musique francophone

Un entrefilet vient de m’apprendre que Bell Média, Arsenal Média, RNC Média et Cogeco estiment leurs quotas de musique francophone trop élevés. En cette période où notre gouvernement à Ottawa et celui de Québec soutiennent vouloir mieux protéger le français, il me semble contre-indiqué d’acquiescer à leur évaluation. La culture francophone m’apparaît comme un acteur essentiel pour soutenir notre langue nationale au Québec et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes ne doit pas répondre à leur désir.

2 commentaires
  • Patrick Boulanger - Abonné 6 avril 2021 06 h 56

    Noovo (Bell Média) a-t-il couvert la nouvelle? Si oui, quel a été son angle pour l'aborder?

  • François Beaulne - Abonné 6 avril 2021 11 h 13

    Seul le PQ répond présent

    Il est pertinent de rappeler que seul le PQ a répondu présent à ce cri du cœur. À son Conseil National spécial du 21 novembre dernier, une résolution d'urgence visant à appuyer les démarches de l'ADISQ et de l'Union des Artistes auprès du CRTC pour contrer cette demande des diffuseurs fut présentée par le PQ-Richelieu et adoptée à l'unanimité.