Coup raté pour Trans Mountain

L’investissement dans la construction du pipeline Trans Mountain n’apporte aucun bénéfice visible (« Trans Mountain risque de faire perdre 12 milliards au Canada, selon une étude », Le Devoir, 1er avril 2021) et on comprend mal ce qui motive le gouvernement Trudeau à y investir des fonds.

Une récente étude (mars 2021) produite par une équipe de l’Université Simon Fraser en Colombie-Britannique nous apprend que le projet Trans Mountain générera 12 milliards de dollars de pertes selon le scénario le plus réaliste. Selon cette même étude, le scénario le plus optimiste engendrerait des pertes de 3,2 milliards. Dans tous les cas, ce projet n’apportera aucun bénéfice économique.

Cette décision est aussi critiquable sur le plan de l’environnement. Émettant des GES lors de sa combustion, le pétrole n’est certainement pas une chose à encourager et encore moins dans laquelle investir dans une situation d’urgence climatique comme celle que nous vivons en ce moment. Je trouve que le gouvernement Trudeau renvoie une image inquiétante quant à ses intentions. Investir dans le transport électrique, l’éolien ou le solaire serait moralement plus acceptable.

Cet investissement tend à être un échec. Il est pertinent de se demander s’il n’est pas poussé par des groupes de pression tels que les différentes compagnies pétrolières.

À voir en vidéo