Une indécence sans limite

Nous venons de passer un an confinés devant nos écrans, et tout le monde a besoin de bouger. Nos aînés, dont les conditions de soins et d’hébergement sont notoirement sous-financées, ont été victimes d’une véritable hécatombe. Pour aider population, commerces et entreprises à passer au travers de la crise, l’État s’est lourdement endetté, au point que l’on cherche maintenant comment faire participer à l’effort la grande entreprise, largement sous-imposée.

Dans ce contexte, on peut se demander par quelle aberration le gouvernement de François Legault peut maintenant proposer d’offrir un prêt convertible en subvention à un groupe de milliardaires pour construire un stade de baseball à Montréal. Aveuglément causé par trop de proximité avec le « bon » monde des affaires ? L’indécence n’a pas de limite.

 
13 commentaires
  • Joël Tremblay - Abonné 30 mars 2021 06 h 30

    Il ne faut pas s'attendre à mieux de la CAQ.

    C'est un projet porteur, dont les bénéfices dépassent largement les coûts....


    pour les investisseurs...

  • Cyril Dionne - Abonné 30 mars 2021 08 h 29

    Du pain et des jeux

    On imagine encore que plusieurs n’ont pas reçu le texto ou bien le courriel. Le monde a changé au mois de mars 2020 et nous assistons présentement à un dépeuplement des grandes villes où les gens sont entassées les uns sur les autres et dont la qualité de vie pour une famille est presque inexistante. Ajoutez à cette mixture, l’envolée des prix des propriétés, la hausse des taxes foncières, la densité qui engendre la proximité qui est la courroie de contamination en temps de pandémie et vous avez la tempête parfaite pour l’exode de la classe moyenne des grands centres urbains. Les riches peuvent s’acheter tout ce qu’ils veulent et les pauvres n’ont pas cette mobilité de partir ailleurs.

    Alors pour relancer les villes, nos politiciens aux jobs à 100 000 $ décident de subventionner les milliardaires aux paradis fiscaux, vous savez ceux qui ne paient aucun impôt pour notre filet social, afin de remettre « Montreal » sur la « mappe ». Bien oui, un stade d’un milliard pour une équipe à temps partiel où des mercenaires multimillionnaires s’amusent à frapper, courir et attraper des balles pour amuser la foule et qui vont dépenser leurs argents gagnés dans un pays étranger. Qui a dit que le concept du pain et des jeux était dépassé? Qui a dit que le concept des éléphants blancs ne reviendrait pas au Québec? Ce sont les mêmes qui ont décrété que les médias étaient un service essentiel. Ce sont toujours les mêmes visionnaires autoproclamés qui utilisent l’argent des autres pour satisfaire leur égo.

    Le gros bon sens est ni décent ou indécent, il est juste rare en ce bas monde. Non à ce stade et merci M. Le Blanc pour votre lettre. Dire qu'autrefois, j'étais un partisan des Expos. Oui, misère.

  • Safy Joly - Inscrite 30 mars 2021 08 h 36

    Indécent en effet

    Attendez de voir les idées de grandeur de Coderre !

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 30 mars 2021 10 h 08

      Le « timing » est parfait : Bronfman et Coderre qui reviennent à l'attaque en même temps.

  • Claude Bariteau - Abonné 30 mars 2021 08 h 44

    Excellente mise en perspective.

  • Simon Grenier - Inscrit 30 mars 2021 08 h 51

    Personnellement, je suis moins porté à penser que c'est une question de chums (bien que ça soit CERTAINEMENT en jeu) que de populizme barre oblique électoralisme puisque ça s'en vient. Le bon peupp aime ça, du sport professionnel milliardaire. Et dans la région de Montréal, on a besoin de votes caquistes parce que le REM ne fait pas la djobbe.

    • Daniel Boiteau - Abonné 30 mars 2021 11 h 13

      Vous le dites bien M.Dionne, Les salaires de ces joueurs dépensé dans un pays étranger...misére ils se disent comptables??

      Ce sont de Beaux Parleurs ces comptables...j'aime mieux me faire raconter une bonne histoire par un conteur... c'est moins cher que par son comptable!

    • Gilles Théberge - Abonné 30 mars 2021 12 h 27

      Ça se peut que vous ayez raison monsieur Grenier.

      C'est dans l'ouest, près des comtés anglophones. Peut-être bien que Legault ait fait ce calcul...

      C'est pas pour rien qu'il retarde l'amélioration (?) de la Loi 101... Et qu'il a fait des cadeaux substantiel à la communauté anglaise, Dawson, McGill.

      Après tout, on n'est jamais si bien trahi que par les nôtres n'est-ce pas ?