Vaccination des enseignants

Le lundi 29 mars, ma fille qui enseigne à la polyvalente Sainte-Thérèse sera en présence de 2000 élèves, en plus de tout le personnel de l’école. Je ne comprends pas pourquoi une telle décision a pu être mise de l’avant avec la crainte constante d’une troisième vague […].

Comme il a été dit, « le Québec résiste ». Allons-nous tout gâcher avec ce relâchement ? Il ne faut pas oublier que lorsque les écoles ont été totalement fermées l’an dernier, plus rien ne pouvait fonctionner. En optant pour l’enseignement Zoom/présentiel, la vie a pu reprendre et on a constaté que ça fonctionnait (pas parfaitement, on s’entend), mais malgré cela, il y a eu beaucoup d’éclosions dans les classes. Je trouve que le personnel est envoyé dans la fosse aux lions, les enseignants au secondaire ont des groupes d’au moins 30 élèves. Oubliez les 2 mètres de distanciation ! Beaucoup d’étudiants ne respecteront pas ou peu les règles. Les variants sont, à ce qu’on dit, plus dangereux à présent pour les jeunes adultes. J’espère que vous reviendrez sur cette décision qui met en danger ces gens qui se donnent totalement à leur travail sans avoir de reconnaissance.

Au moins, offrez-leur en priorité la vaccination, si vous souhaitez réellement la fin de cette interminable et cruelle pandémie.

À voir en vidéo