Les anglicismes

Ça a commencé par McDonald’s et cette publicité où un ado annonçait qu’il regarderait la game après son shift. Puis, Coca-cola Zéro qui se présente comme étant « zéro flat ». Deux multinationales qui ont compris que leurs jeunes clients, au Québec, utilisaient des anglicismes et donc qu’elles devaient faire de même, car le but, c’est de vendre à tout prix, et ce, en dépit de la menace que ça peut faire peser sur notre langue française de plus en plus fragilisée. Cette semaine, c’est Canal Vie qui nous propose sa nouvelle émission Le grand move, produite par un autre géant, Bell Média, et financée par les fonds publics grâce aux crédits d’impôt, incapable de se trouver un titre sans avoir recours à un anglicisme !

Danger, ici. Veut-on ressembler à la France, où l’utilisation généralisée des mots anglais pour faire « cool » cache mal la résignation des Français devant l’idée que leur langue est devenue trop ringarde et morne pour exprimer quoi que ce soit dans l’espace public ?

 

À voir en vidéo