Sur la vaccination obligatoire du personnel de la santé

Pour avoir abordé ce sujet avec trois préposées qui prenaient soin de ma mère en CHSLD et qui ont refusé le vaccin, je crois malheureusement qu’il serait impossible de les convaincre par l’information et la sensibilisation.

Premièrement, il est sans doute difficile de faire appel à leur sens de l’éthique, quand ces personnes bénéficient d’un congé payé de deux semaines si elles doivent s’isoler après un contact avec un cas de COVID. Une personne vaccinée n’ayant pas à s’isoler, elle perdrait vraisemblablement le droit à ce congé.

Deuxièmement, on sait déjà que ce ne sont pas les médecins qui refusent le vaccin, mais plutôt le personnel qui travaille sous leur direction. Y aurait-il là une forme de contestation du pouvoir médical ?

Vu la difficulté, de mon point de vue, d’éliminer ce type de réticence, je crois, oui, qu’il faut rendre le vaccin obligatoire, par respect pour nos personnes vulnérables et pour toute la population, qui fait des sacrifices considérables notamment pour protéger le personnel de la santé. Leur refus du vaccin est inacceptable en temps de pandémie.

À voir en vidéo