Dans la vie comme sur le Web

Je suis profondément touché par le sort réservé à Dany Turcotte et, à travers lui, par le sort indigne réservé aux vieux, aux handicapés, aux personnes marginalisées, différentes, sans voix. Pourquoi tant de méchanceté et d’acharnement, sur le Web comme dans la vie ? Dany Turcotte et toutes les personnalités publiques ne sont que la pointe du colossal iceberg que constituent les « victimes » de matamores insensibles et discourtois qui bavent leur mépris. Se donnant ainsi le pouvoir des lâches et des abuseurs. Ce phénomène existe non seulement dans les médias sociaux, sous le couvert de l’anonymat, mais aussi dans la vie de tous les jours. Les agressions verbales, les remarques désobligeantes, les regards insolents, malveillants, moqueurs, le manque d’empathie, de civisme, l’intimidation, les abus, quelle personne quelque peu différente n’en a pas été la victime silencieuse ? Il est des mots jugés obsolètes qui ne font plus partie ni du vocabulaire ni du comportement citoyen, et qui auraient pourtant bien besoin d’être réhabilités dès le sein maternel : empathie, courtoisie, civisme, savoir-vivre, bienséance, respect, grandeur d’âme. Dany Turcotte, comme tant d’autres, connus et inconnus, a été victime « des mots qui tuent ».

À voir en vidéo