Au revoir Raymond Lévesque

J’ai eu le plaisir de côtoyer Raymond Lévesque et de travailler avec lui, et j’aimerais offrir mes condoléances à ceux qui sont éprouvés par son départ. En sus de ses talents d’auteur, d’interprète, il était plein d’humour. J’adore ses monologues tels que La neuvième place ou Le chalet. Parmi ses qualités humaines, il était spontané, passionné, et aussi ceci de particulier : Il était d’une modestie si galante, presque gênante parfois. Son parcours professionnel est éloquent et pourtant il disait : « Des chansons, j’en ai beaucoup, mais j’ai pas vraiment eu de carrière. » Je tenais à ajouter ce « p’tit quelque chose » qui fait la marque des grands, dans son genre à lui… Raymond ? Un champion ! Au « Café du Parlement » il répondait toujours « Présent ».

À voir en vidéo