«Fesser» sur la mairesse

Francine Pelletier a raison. Yves Francœur s’est conduit d’une façon tout à fait inacceptable de la part d’un fonctionnaire, car il n’est, d’abord et avant tout, qu’un simple fonctionnaire et non pas un élu, même s’il est président d’un syndicat. Qu’il se présente à la mairie et il pourra alors parler comme il l’a fait ! D’ici là, en tant que policier, il a un devoir de réserve bien plus grand que celui de n’importe quel politicien. Je ne comprends d’ailleurs pas que nos hommes politiques laissent passer ce genre de discours sans élever la voix. Ne sont-ils donc tous que des mauviettes qui abandonnent leur responsabilité devant tout policier ? Nous ne vivons pas dans un État policier, il me semble… Quoique, avec l’affaire Camara…

À voir en vidéo