Triste anniversaire

Le 8 février marquait quatre mois d’interdiction de fréquenter famille et amis pour les Montréalais et les habitants des banlieues des couronnes nord et sud de la métropole, en zone rouge depuis le 8 octobre. Une interdiction dont on ne voit pas la fin ! Aucun autre gouvernement démocratiquement élu n’a interdit les fréquentations entre ses citoyens pendant une aussi longue période.

De plus, ce même gouvernement n’a de cesse de culpabiliser la population en affirmant que la lenteur de la descente de la courbe des infections est due aux rassemblements durant la période des Fêtes alors que les sondages démontrent qu’une minorité de Québécois ont bravé la loi pour se réunir en comités restreints. En France, où les rassemblements n’étaient pas interdits mais seulement déconseillés durant la période des fêtes de fin d’année, aucune augmentation significative des cas n’a été observée.

La ministre Geneviève Guilbault ne pouvait mieux décrire les Québécois lorsqu’elle les a malencontreusement qualifiés de dociles. Oui, les Québécois sont dociles, mais combien de temps encore accepteront-ils d’être infantilisés par le gouvernement de François Legault ? En choisissant la facilité en imposant des interdictions et des fermetures mur à mur plutôt que des interventions ciblées et choisies, notre premier ministre manque de respect envers les Québécois.

Y’en a marre, M. Legault !

À voir en vidéo