Évasion au soleil et évasion fiscale

Quitter le Québec, en pleine pandémie, pour aller s’épivarder à Cuba, au Mexique, dans les Caraïbes au risque d’y importer la COVID et de la transmettre à ceux qui sont restés bien tranquilles à la maison demeure proprement insupportable.

L’évasion fiscale emprunte le même chemin. C’est cacher son argent dans un paradis fiscal au détriment du reste des contribuables, qui devront tôt ou tard subir des compressions de services ou éponger le manque à gagner du budget du Québec.

Évasion en pandémie et évasion fiscale, des jumeaux et un même intérêt personnel : « Je, me, moi », au détriment de la collectivité.

À voir en vidéo