Les entreprises pharmaceutiques, ces rapaces

Après avoir encaissé des milliards des pays pour expédier des milliards de vaccins, voici que, prétextant les travaux à son usine de Puurs, située en Belgique, Pfizer-BioNTech ne remplira pas ses commandes avant un certain temps. C’est un scandale !

Comment se fait-il qu’aucun dirigeant, dont Justin Trudeau, ne se soit levé pour dénoncer un tel comportement ?

8 commentaires
  • J-F Garneau - Abonné 21 janvier 2021 08 h 50

    Désolé mais tout faux

    Désolé de dégonfler votre "baloune" de complots funestes. Une rapide recherche Google vous aurait permi de vous renseigner:
    1- Pfizer ne "prétexte" rien. Ils modifient leur usine de production Belge afin d'augmenter la production de 1,2 à 2,0 milliards de doses pour 2021.
    2- Le Canada et l'Union Européenne sont affectés par des retards. Pfizer s'est engagé à reprendre les retards dans le 1er trimestre.
    3- Tous les pays affectés ont manifesté leur mécontentement et discuté des plans à court terme.
    4- La production ralentit pour mieux reprendre. Ceci n'est pas un "scandale" sauf si on veut en voir un.

    La raison pour laquelle ce n'est pas un "scandale" est que Pfizer, et Moderna et Astra Zeneca produisent des vaccins que nous ne croyons pas disponibles pour au moins une aitre année. Plutôt que de célébrer le succès scientifique incroyable, les cyniques cherchent la petite bête noire, plutôt que de reconnaitre qu'il s'agit d'un miracle que nous ayons déjà un vaccin. Et que Pfizer investit encore plus pour pouvoir répondre à la demande en augmentant la production. On ne peut pas faire d'omelette sans casser des oeufs. Y voir un complot relève du ridicule. La production de vaccins sera maintenue des années. C'est un marathin, pas un sprint.

    Les compagnies n'ont pas "encaissé des milliards des pays". Les differents gouvernements ont financé une partie de la recherche et de l'accélération de celle-ci... qui a permi de développer un vaccin aussi vite. A notre que Pfizer a financé la recherche à même ses fonds propres. Son partnaire BioNtech a recu 400 millions €.

    Et pour mémoire, les vaccins sont payés sur livraison... ni Pfizer ni d'autres n'ont intérêt à inventer des délais de livraisons.

    • Julie Stanton - Abonnée 21 janvier 2021 21 h 25

      Monsieur J-F Garneau,

      J'espère que vous avez lu les dernières nouvelles. Le Canada n'est pas sorti du bois !

      Julie Stanton

    • Jeannine I. Delorme - Abonnée 21 janvier 2021 23 h 36

      Monsieur Garneau, êtes-vous au courant que les Israéliens, qui ont payé un large surplus à la compagnie pharmaceutique, ont reçu tous leurs vaccins en un temps record. Ces compagnies qui nous exploitent à longueur d'année viennent de trouver une autre manne d'or. Le besoin criant des pays pour en finir avec cette pandémie légitimise d'ouvrir leurs goussets,pensent-ils ! Profitons-en ! On n'a pas encore assez de milliards, empilons. Ne soyez pas si naîf cher Monsieur, quand on songe au prix prohibitif de médicaments que des parents ne pouvant pas payer sont obligés d'en priver leurs enfants et dans certains cas, des voir mourir... Il y a de quoi se révolter. Malheureusement on ne le fait pas et notre laisser-faire nous transforme en victime,

    • J-F Garneau - Abonné 22 janvier 2021 10 h 25

      @jeannine_delorme Voici les faits sur Israel:
      1- Israel a offert de payer un prix plus élevé par dose que l'Union Europeenne, c'est vrai. Mais au moment où ils ont signé l'entente, personne ne connaissait le résultat des tests, et si le vaccin s'était avéré inefficace tant pis pour eux.
      2- Israel a accepté de fournir les données sur les récipiendaires de 10 millions de doses, soit âge, sexe, historique médical et de faire le suivi sur les effets secondaires. C'est assez créatif et gagnant-gagnat puisque cela permet à Pfizer (et à nous tous) de bénéficier "d'essais cliniques" à très grande échelle.
      3- Israel a un système de santé public solide et des expériences multiples de crises politiques et militaires qui ont permis de mobiliser les ressources nécessaires pour vacciner un si grand nombre, si rapidement.
      4- Israel a été parmi les premiers à approver le vaccin Pfizer, et encore plus important, leur stratégie était en place pour mobiliser et vacciner.

      C'est pour cela qu'ils sont devant les autres pays.
      Quant à la "manne", les 10 millions de doses de Pfizer en Israel représentent un demi de 1 pourcent de leur production de 2021. Je crois que ce qui est le plus significatif c'est qu'ils ont pu s'entendre pour conduire les suivis sur ces doses.

    • Jeannine I. Delorme - Abonnée 22 janvier 2021 18 h 31

      Monsieur Garneau, les raisons que vous énumérez ci-haut ne sont pas valables à mes yeux. Déménagez en Israêl puisque vous les trouvez si gentils et si bons. Comment accepter qu'un pays se serve de l'argent pour monneyer la protection de ses citoyens ? Ce devrait être l'égalité pour tout le monde. J'ai 88 ans et il me faut attendre pour me faire vacciner parce que la dite compagnie fait des rénovations plutôt que de produire le vaccin. Alors que personne n'essaie de me convaincre que ces manipulations sont correctes.

  • Pierre Jasmin - Abonné 21 janvier 2021 11 h 26

    L'Agora des Habitants de la Terre et l'Organisation Mondiale de la Santé

    Nous allons envoyer au DEVOIR un texte de moins de 700 mots contenant ceux de Riccardo Petrella et de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS qui a affirmé avec force et courage : « Le monde est au bord d’un échec moral catastrophique ».

    • Guy O'Bomsawin - Abonné 21 janvier 2021 13 h 01

      ...ou est confronté à une négligence administrative systémique ?

  • Pierre Boucher - Inscrit 22 janvier 2021 12 h 58

    Les vrais rapaces

    Les pharmaceutiques, et autres entreprises à capital, ne sont que les porteurs d'eau des actionnaires.
    Ce sont eux les rapaces. Hors de l'argent, point de salut.