Comment se débarrasser des vieux

Après avoir parqué les vieux dans les CHSLD et les y avoir oubliés, on les a, bien innocemment j’en conviens, placés sur la première ligne de la contagion du coronavirus, ce qui en a éli-miné quelques centaines. Ces vieux qui avaient servi la population au cours de tant de décennies, ces, en d’autres mots, « sert plus à rien », ont fait les frais du manque d’organisation et des lacunes du système de santé. Cependant, et alors que les cimetières débordaient, des meutes de négationnistes envahissaient l’espace pour affirmer leur liberté.

Alors que s’annonce l’hécatombe, ce sont ces moins vieux qui auront la priorité des soins lorsque le virus leur aura affirmé sa présence. Nous, les vieux qui auront espéré avoir mérité une vieillesse dans l’allégresse, fe-rons l’objet de choix dits « déchirants » puisque, de toute
façon, il ne nous reste plus que tant de jours ou d’années à vivre, l’usure des années ayant fait chez nous des dommages colla-téraux. Pourtant, tout au long de notre vie active, nous aurons mis au monde une nouvelle génération et payé pour un système de santé qui avait comme mission de nous protéger. Et arrive la recette, à savoir comment sauver le monde en se débarrassant des vieux.

 

À voir en vidéo