Plus ça change…

En nommant l’unilingue Omar Alghabra ministre des Transports, le gouvernement de Justin Trudeau démontre encore une fois le peu de soucis qu’il se fait du fait français dans ce pays supposément régi par une loi sur le bilinguisme. Je veux bien croire que monsieur Alghabra dispose des compétences nécessaires pour prendre en charge un ministère, mais aurait-il eu la même chance s’il avait été unilingue francophone ? Poser la question est y répondre. Dans toute l’histoire du Canada, tous gouvernements confondus, jamais un francophone ne sera élevé au rang de ministre s’il ne maîtrise pas la langue anglaise au préalable. L’inverse sera malheureusement toujours la norme, la nomination du nouveau ministre des Transports en faisant foi.

À voir en vidéo