Trump et les trois tentations

Dans l’Évangile selon saint Matthieu (ch. 4, v. 1-11), il est fait mention des trois tentations symboliques auxquelles aurait été soumis Jésus de Nazareth dans le désert (alors vu comme repaire des démons) et qu’il aurait reje-tées avec indignation : l’accumulation sans fin des biens matériels, la recherche effrénée de renommée et d’amis, le désir de mettre la main sur le pouvoir absolu.

Denys Arcand présenta fort subtilement ces trois tentations en les réactualisant dans son film célèbre Jésus de Montréal.

Ces trois mêmes tentations nous rejoignent tous à un moment ou l’autre dans nos vies. Et qu’arrive-t-il si on cède aux trois à la fois ?

Cette situation semble avoir trouvé un terreau particulièrement fertile chez Donald Trump. Accumulation de richesse sans limites : un milliardaire qui semble s’être enrichi sans scrupule en écrasant les autres. Recherche effrénée de gloire et d’amis : télévision, réseaux so-ciaux, son nom Trump sur ses célèbres tours. Désir de pouvoir absolu : refus de céder sa place de président malgré les évidences.

Qui était le grand tentateur de Jésus dans le désert ? Le diable. Étymologiquement, le mot grec « diable » signifie : celui qui aime semer la division, la zizanie, la mésentente, la chicane, quoi ! L’inverse absolu de Jésus de Nazareth.

Trump… diabolique ?

Si j’étais un chrétien qui a voté pour lui, j’aurais honte…

À voir en vidéo