Un confinement dangereux

Ainsi, la population entière du Québec sera assignée à résidence de 20 h à 5 h. On a permis à des milliers de personnes, entassées comme des sardines dans des avions, d’aller dans le Sud et d’en revenir ; on a sévi mollement contre des partys de dizaines de personnes. Mais maintenant, une petite marche de santé (mentale) de dix minutes autour du bloc pour chasser quelques idées (parfois très) noires d’insomniaque risquera de se terminer par un « Vos papiers ! » et une amende salée. Pendant le confinement, en France, il était permis de faire une marche d’une heure, seul ou avec les autres membres de son domicile, dans un rayon d’un kilomètre. Pauvre Québec…

À voir en vidéo