Les premiers irresponsables de la pandémie

Oui, les Québécois qui ont pris la décision d’aller se la couler douce dans le Sud ont fait preuve d’irresponsabilité envers eux-mêmes d’abord, envers leurs proches en particulier et envers la société en général.

Par ailleurs, comment qualifier l’irresponsabilité d’Ottawa, qui aurait dû empêcher les voyages vers les destinations soleil au lieu d’établir a posteriori des règles contre les délinquants. Une décision qui aurait contrecarré toute initiative de voyages d’agrément dans les pays chauds.

Quant aux billets des passagers, je suis convaincu que les compagnies de transport des voyageurs n’auraient eu d’autre choix que de les rembourser devant une raison de force majeure.

Le gouvernement fédéral est le seul intervenant autorisé à fermer les frontières, il est par conséquent le premier irresponsable ayant contribué à ces escapades de Québécois à qui on a laissé la porte grande ouverte pour réaliser leur projet de voyage…

À voir en vidéo