Les premiers irresponsables de la pandémie

Oui, les Québécois qui ont pris la décision d’aller se la couler douce dans le Sud ont fait preuve d’irresponsabilité envers eux-mêmes d’abord, envers leurs proches en particulier et envers la société en général.

Par ailleurs, comment qualifier l’irresponsabilité d’Ottawa, qui aurait dû empêcher les voyages vers les destinations soleil au lieu d’établir a posteriori des règles contre les délinquants. Une décision qui aurait contrecarré toute initiative de voyages d’agrément dans les pays chauds.

Quant aux billets des passagers, je suis convaincu que les compagnies de transport des voyageurs n’auraient eu d’autre choix que de les rembourser devant une raison de force majeure.

Le gouvernement fédéral est le seul intervenant autorisé à fermer les frontières, il est par conséquent le premier irresponsable ayant contribué à ces escapades de Québécois à qui on a laissé la porte grande ouverte pour réaliser leur projet de voyage…

9 commentaires
  • Loraine King - Abonnée 6 janvier 2021 05 h 39

    RESTEZ CHEZ VOUS

    Je lis dans Le Devoir ce matin qu'en "Angleterre.... les citoyens ne sont autorisés à sortir que pour des raisons essentielles, comme regarnir le frigo ou pour des raisons médicales." Par contre, lis ont le droit de quitter le Royaume-Uni pour des raisons jugées essentielles. Au RUi, les règles sont différentes pour l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et L’Irlande du Nord. En Angleterre on ne peut quitter son domicile pour voyager à l’extérieur du pays, sauf si le déplacement est jugé essentiel, comme ici. Si un test covid est requis pour faciliter un voyage à l'étranger on ne peut se faire tester par l'état (NHS) - privé seulement. Johnson n’agit pas primo pour représenter les intérêts de compagnies aériennes au moins! Source gov.uk-guidance-travel advice novel coronavirus

    Semblable en Allemagne sauf qu'eux n'interdisent même pas les vacances à l'étranger! Ce sont les Länders qui décident si vous pouvez sortir de votre patelin. Les gouvernements ont investi des milliards pour le tourisme en temps de pandémie, Legault en serait fier. On distribue – gratuitement surtout – les tests à l’aéroport!

    Si on avait écouté Legault,on aurait eu tous ces tests, et on aurait peut-être un taux d’infection égal à l’Allemagne - pôvre Canada

    Les provinces ne souhaitent pas que le gouvernement fédéral utilise les mesures d'urgence pour imposer des choix qui seraient les mêmes dans toutes les provinces, selon Legault en conférence de presse le 10 avril. Allez-y, Legault, utilisez ces pouvoirs et choix qui ne peuvent être les mêmes pour tous les Canadiens.

  • Françoise Labelle - Abonnée 6 janvier 2021 06 h 24

    Et le gouvernemaman, vous vous en souvenez?

    Nos libertariens nous abreuvaient de leur trouvaille au nom de la libarté. Il faut être conséquent. Avec l'hiver, Justin s'est senti suédois en comptant sur le sens du devoir des citoyens. Vous avez raison: il a eu tort. Mais ceux qui sont partis pour profiter des rabais l'ont décidé de leur propre chef.

    Ces irresponsables, comme vous dites, n'ont pas plus causé la pandémie que la 5G ou le karaoké (la caricature comme défense) mais ils ont pris des risques en côtoyant, fiesta aidant, des touristes venant de pays où l'infection est encore en expansion. Ils reviennent sachant qu'ils ne paieront pas pour les soins de santé, le cas échéant. En libertarien conséquent, s'ils restaient sur une île déserte, on n'aurait rien à dire mais ils veulent les avantages sociaux sans compromis. Les payeurs de taxes ont raison de manifester leur réprobation.

  • Fréchette Gilles - Abonné 6 janvier 2021 07 h 43

    Tout à fait d'accord avec vous. Ce gouvernement a une immense responsabilité, et ce depuis le début.

  • Pierre Rousseau - Abonné 6 janvier 2021 08 h 52

    Oui mais il faut faire un pas de plus

    Effectivement, le gouvernement Trudeau a démontré une ineptie considérable dans la gestion de la pandéme dans le cadre de ses compétences (il peut sermonner les provinces sur les questions de leurs compétences mais il ne voit pas ses propres déficiences). S'il avait réagi plus tôt nous n'en serions pas là où la pandémie ne peut plus être stoppée sauf par vaccination.

    Mais il y a d'autres irresponsables encore plus condamnables: les compagnies aériennes et les agences de voyage. Il faut avoir du front tout le tour de la tête pour encourager les gens à voyager dans le sud et les tout compris alors que la santé publique recommande exactement le contraire. Ils ont poussé l'audace à inclure une assurance anti-covid dans le prix des billets d'avion (une assurance d'ailleurs bien insuffisante si une voyageur était atteint dans un pays comme les États-Unis). On a aussi vu des soldes incompréhensibles comme un aller-retour Montréal-Honolulu pour 330 $...

    Avec ces « appâts » on savait que des gens succomberaient à la tentation, surtout ceux qui n'avaient pas été remboursés pour des billets d'avion annulés au printemps et que ces compagnies refusaient de rembourser. Certains ont dû se dire qu'ils avaient un pistolet sur la tempe et que s'ils voulaient récupérer leur « mise » ils étaient bien mieux d'accepter l'offre de voyage plutôt que d'attendre quelque chose qui risque de ne jamais arriver.

    On s'est retrouvé dans une situation complètement absurde où le gouvernement, les agences de voyage et les compagnies aériennes faisaient le contraire de ce qu'ils disaient et ils sont les premiers responsables (ou irresponsables comme l'écrit M. Marineau) de cet aspect du cafouillage que l'on connaît.

  • Jacques de Guise - Abonné 6 janvier 2021 11 h 05

    Nos institutions pensent-elles?

    Faque si jamais il y a un autre « sachant ou gérant d’estrade » qui vient me dire que l’on apprend l’histoire pour nous éviter de faire les mêmes erreurs, je crains que mon fusible durement malmené explose!!!

    On était supposé savoir tout ça depuis le printemps dernier et on a refait la même erreur à grand coup de langue de bois.

    À la question posée ci-dessus, une seule réponse s’impose!!