Appui de six premiers ministres à la motion unanime sur la loi 101

Le 24 novembre dernier, l’Assemblée nationale du Québec adoptait à l’unanimité une motion qui réaffirmait que la protection de la langue française est essentielle et prioritaire en tout temps et que la Charte de la langue française doit s’appliquer aux entreprises de compétence fédérale au Québec.

Aujourd’hui, au moment où nous traversons une grave crise sanitaire, dont les conséquences culturelles, sociales et économiques marqueront l’avenir, nous voulons joindre nos voix à celles des élus de l’Assemblée nationale. Les fonctions que nous avons occupées nous ont placés au cœur de la promotion et de la défense de la francophonie en Amérique, une responsabilité unique et une situation fragile qui exigeront de tous les élus une vigilance de tous les instants.

À voir en vidéo