Le traversier «F.-A.-Gauthier», un bateau maudit?

Il n’y a pas à dire, la saga de ce bateau se poursuit encore. Mais quand donc la plaie se refermera-t-elle ? La confiance des usagers entre Matane et la Côte-Nord envers ce navire est aussi basse que le fond du fleuve. La clientèle est encore une fois dérangée puisque l’on annonce un retour en service du F.-A.-Gauthier à la fin de février 2021, si tout va bien et sans surprise ! Pariez qu’il y aura une prolongation dans les travaux de réparation, comme c’est l’habitude trop souvent ! Serait-il un bateau maudit à la fiabilité peu convaincante ?

La Société des traversiers du Québec ne sait plus où donner de la tête ! Imaginez, la solution du moment demeure le traversier de relève NM Saaremaa 1 qui, historiquement, possède une longue liste de problèmes et d’accidents aux abords des quais ! Rien pour ramener et augmenter la confiance chez les usagers à travers des contextes inédits ! Ce traversier qui fait office de parent pauvre, puisqu’il est beaucoup plus petit et moins puissant, comment parviendra-t-il à bien travailler à travers les éléments hauturiers que sont la marée, les forts vents et les glaces ?

À mon sens, il y a trop de vagues dans les interruptions de service. Cela a pour conséquence de créer des remous administratifs et financiers. Cela n’est certes pas à négliger. Vite, implorons l’aide du dieu Neptune !

4 commentaires
  • Michel Lebel - Abonné 8 décembre 2020 08 h 36

    Un mystère?

    La saga des traversiers: un très bon thème pour un Bye Bye! Je me demande toujours pourquoi un chantier naval québécois ne pourrait pas construire des traversiers faits pour notre climat? C'est le grand mystère!

    M.L.

    • Jean-Yves Arès - Abonné 8 décembre 2020 11 h 17

      Il n'y a pas de mystère, ce n'est le pas le bateau le problème c'est ceux qui en font l'entretient.

      Plus précisément le chantier Davis.

      Tout le monde le sait, mais tout le monde fait comme s'ils ne savaient pas....

      Priorité au maintient des job payantes, peut importe la qualité du travail fourni.

  • Pierre Rousseau - Abonné 8 décembre 2020 08 h 58

    Incompétence crasse

    Est-ce que le gouvernement du Québec fait preuve de négligence crasse dans le dossier des traversiers ? J'ai vécu plusieurs années en Colombie-Britannique et BC Ferries est responsable de 36 traversiers sur la côte et de plusieurs autres dans les eaux intérieures de la province. Si le chaos qui se passe avec le F.-A.-Gauthier se passait là bas, ce serait le bordel entre les grands centres de la côte ouest comme Vancouver et Victoria. La vie des gens des communautés isolées comme les îles du Golfe et autres dépend grandement de BC Ferries. Alors, la question qui tue, comment se fait-il que le gouvernement du Québec est incapable de faire fonctionner une flotte de quelques traversiers alors que la province à l'autre bout du pays réussit à le faire avec beaucoup plus de bateaux ? Peut-être que la STQ devrait arrêter de se regarder le nombril et aller voir ailleurs comment faire fonctionner des traversiers !

  • Jérôme Faivre - Inscrit 8 décembre 2020 20 h 41

    Pas si facile de réussir à échouer

    En plus du Bye Bye, il existe une émission spécialisée sur les échecs sur France Culture. On y décortique les grosses âneries de gestion publiques et privées.

    Et là on est dans les ligues majeures en «bordel de gestion», genre Mirabel ou Boeing 737 MAX.

    Il s'agit de «SUPERFAIL» (très français).

    Le slogan de l'émission convient particulièrement bien au cas de notre Fligende Höllander national, notre navire fantôme et sa Malédiction.

    - Parce qu’il n’y a pas que la réussite dans la vie, « Superfail » ne s’intéresse qu’à l’erreur, l’échec, la catastrophe.
    - « Superfail », parce que ça n’est pas si facile de réussir à échouer….♪♪ ♫

    On a ici sous la main, chez nous, un super cas type pour des générations d'étudiants à l'ÉNAP !

    Et en fin de journée, on conclura en chœur, comme un grand explorateur québécois des mers glacées, au moment où son voilier partait à la dérive: «J'ai mon voyage »!

    Lien avec le ballado Superfail:
    https://www.franceculture.fr/emissions/superfail

    Prochaine émission: Comment confiner et empêcher de traverser un traversier .