Vive l’Écosse et les menstruations!

Incroyable, l’Écosse serait devenue le premier pays de la planète qui offre des produits menstruels aux femmes. En prime, les membres du Parlement auraient adopté cette loi… à l’unanimité !

Dommage que cette fichue COVID et les sautes d’humeur de Donald Trump retiennent toute l’attention des médias en ce moment. Car cette nouvelle mérite qu’on s’y arrête. Pourrait-on réaliser quelque chose de similaire ici, un projet que certaines personnes n’hésiteraient pas à qualifier d’hérésie ? On se souviendra que la proposition du gouvernement Trudeau d’offrir des produits menstruels à ses fonctionnaires n’avait pas scandalisé que Maxime Bernier. Bien sûr, on peut se consoler en songeant qu’au moins la taxe tampon a été abolie en 2015. Ou encore que certains conseils municipaux offrent actuellement des subventions aux femmes désireuses d’acheter des produits menstruels durables.

Combien d’États emboîteront le pas à la première ministre d’Écosse, Nicola Sturgeon ? Euh, le fait que la plupart des pays soient dirigés par des hommes n’aide sûrement pas la cause. Et avouons-le, même au Québec, les menstrues, ça nous fait rougir…

5 commentaires
  • Nadia Alexan - Abonnée 4 décembre 2020 01 h 41

    Les Écossais sont beaucoup plus progressistes.

    L'Écosse est un pays très progressiste, avec des services publics très avancés tels que les pays scandinaves, contrairement à l'Angleterre. C'est la raison pour laquelle les Écossais veulent se séparer de Londres, beaucoup plus conservateur.

    • Jean-François Vallée - Abonné 4 décembre 2020 10 h 20

      Madame Alexan, comme l'auteure de cette lettre, oublient que l'Écosse n'est pas un pays. elle aussi, comme la province of Quebec, est inféodée à un autre État. Elle peut légiférer dans des domaines privés comme les serviettes hygiéniques, mais pour tout sujet touchant les fontions régaliennes de l'État, elle est soumise à Westminster.

  • Paul Gagnon - Inscrit 4 décembre 2020 09 h 06

    N'ayant pas de menstruation

    j'apprécierais que l'État me fournisse du prozac à volonté pour passer au travers de toutes les conneries qu'on lit sur Internet.

    • Michel Cadieux - Abonné 4 décembre 2020 11 h 43

      À commencer par les vôtres, M. Gagnon?

      Je vote pour que le Québec fournisse les produits menstruels aux femmes, que le Québec devienne un pays, et que Monsieur Gagnon et ses semblables tourne ses méninges 7 fois avant de taper ses commentaires! Ça réduira les besoins en antidépresseurs.

  • Yves Corbeil - Inscrit 4 décembre 2020 11 h 09

    Paul Gagnon - Inscrit 4 décembre 2020 09 h 06
    N'ayant pas de menstruation

    M. Gagnon, je seconde ou seguonde pour les petits derniers.