Donald Trump, le pyromane en chef

En refusant de reconnaître sa défaite, en refusant de collaborer avec Joe Biden pour amorcer une transition bien nécessaire, en répétant constamment que les élections lui ont été volées (ce qui est faux), Donald Trump joue un jeu très dangereux, un jeu irresponsable qui peut mettre en péril la paix sociale dans son pays. Il déshonore aussi la démocratie américaine. Où veut-il en venir ? Veut-il imiter l’empereur Néron qui, selon une légende, riait en voyant Rome brûler ? Il faut sérieusement se demander s’il ne faudrait pas faire entrer en vigueur le 25e amendement de la Constitution américaine qui permet de retirer la présidence à son détenteur, si ce dernier est mentalement inapte. Le président est alors remplacé par le vice-président. La procédure pour ce faire est complexe, avec un succès non garanti, mais elle existe.

Nous verrons comment les choses se passeront dans les jours à venir, mais il y a de quoi être inquiet. N’est-ce pas Barack Obama qui disait au début de la présidence Trump que celui-ci était « inapte pour la fonction » ? Les quatre dernières années, et les dernières semaines en particulier, démontrent clairement qu’Obama avait raison.

23 commentaires
  • Serge Lamarche - Abonné 30 novembre 2020 03 h 55

    Comme en Afrique

    Les non-élus font ça souvent en Afrique. Leurs appuis sont souvent militaires en partie et des combats s'ensuivent. Il encourage les africains!

    • Nadia Alexan - Abonnée 30 novembre 2020 13 h 10

      Remplacer Trump par le vice-président est pire encore, parce que Mike Pence est plus malin, plus intégriste et plus intransigeant que son patron.

  • Jean-Marc Vaillancourt - Abonné 30 novembre 2020 06 h 00

    Trump

    C'est le meilleur président que les EU ont connu depuis Kennedy.

    • Pierre Rousseau - Abonné 30 novembre 2020 08 h 57

      Certainement, car au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

    • Clément Fontaine - Abonné 30 novembre 2020 09 h 22

      Cette affirmation dénuée de toute explication devient une provocation gratuite, ce qu'on appelle comnunément un TROLL. L'auteur a beau être abonné au journal, il me semble que le modérateur devrait faire preuve de davantage de discernement.

    • André Côté - Abonné 30 novembre 2020 09 h 47

      «C'est le meilleur président que les EU ont connu depuis Kennedy» Oui, je comprends, le peuple qu'il est sensé diriger est au prise avec une épidémie qui a tué au delà 200000 de ses citoyens à ce jour, et il refuse obstinément depuis le début de prendre les moyens nécessaires pour les en protéger adéquatement. Vive le président!

    • Christian Roy - Abonné 30 novembre 2020 10 h 53

      ... M, Vaillancourt voulait probablement parler des performances présidentielles au lit !

    • Marc Therrien - Abonné 30 novembre 2020 17 h 50

      C’est ça oui. Kennedy, le meilleur président qui n’a même pas pu terminer son premier mandat de 4 ans. Au moins Trump a réussi à survivre jusqu'à ce que les étatsuniens le foutent dehors.

      Marc Therrien

    • Serge Lamarche - Abonné 30 novembre 2020 19 h 09

      C'est le meilleur représentant du pays. Il n'a pas déclaré de guerre... autre que commerciale.

  • Benoit Samson - Abonné 30 novembre 2020 06 h 15

    La prison ou l'exil pour Trump

    Donald Trump est un autocrate populiste souffrant de mégalomanie maligne et incapable de sentiment altruiste ni de compassion pour aucun.
    Devant sa réalisation de sa perte électorale il réagit comme les autocrates célèbres avant lui l’ont fait. Quand ces monstres voient que leurs ‘’sujets’’ ne leur donnent plus l’adoration qu’ils pensent mériter, ils n’ont aucune hésitation à les amener aux enfers avec eux. Comme Néron sans empathie devant sa Rome en flammes. Plus récemment, comme un autre autocrate célèbre qui envoyait des jeunes et des vieillards au combat avec des manches de pelles contre les Russes dans les rues de Berlin 48 heures avant son suicide.
    Devant le choix entre la prison ou l’exil en janvier prochain, il ne reste plus que le chaos qui pourrait donner à Trump une petite chance de s’en sortir. Il ne s'inquiètera même pas que ce chaos qu’il fomente coutera des vies et de la misère à ses concitoyens; il s’suffit d’observer son désintéressement total aux ravages meurtrier de la COVID se déferlant présentement sur son pays. La politique de la terre brûlée qu’il préconise n’augure rien de bien pour personne.

  • Yvon Montoya - Inscrit 30 novembre 2020 06 h 24

    Le diagnostique politique d’Obama est a prendre en compte non seulement parce qu’il avait raison. Il se passe un effondrement des institutions americaines pour cause d’incurie chez les Républicains. Trump est un véritable psychopathe dangereux et malhonnête. Si lui est comprehensible parce que malade mental alors que dire pour ces millions de pauvres gens qui le suivent dans la plus profonde des admirations. Le danger même sans Trump reste toujours bien présent car il y a danger pour nos libertés et bien être. Merci..

  • Hélène Lecours - Abonnée 30 novembre 2020 07 h 26

    Il donne des signes en tout cas

    Je ne sais s'il y a un équivalent du dicton français qui dit que seuls les fous ne changent pas d'idée. Il s'enfonce de plus en plus dans cette attitude, croyant que cela garanti la véracité de ses affirmations aux oreilles de "sa base" d'électeurs, comme ils disent. Il ne semble avoir aucune capacité d'analyse qui irait plus loin que le bout de son nez, qu'il a court. C'est une grande chance qu'il ait clairement perdu cette élection. Imaginez si cela était moins clair!!??

    • Françoise Labelle - Abonnée 30 novembre 2020 14 h 48

      Je vous ai répondu en répondant par erreur à Mme Garneau, dont le commentaire suit le vôtre.