Vers l’équité en matière de vaccins

La collaboration internationale est essentielle pour assurer un accès équitable aux futurs vaccins contre la COVID-19.

Il est important de rappeler ce fait à nos dirigeants politiques. Les pays comme le Canada, qui ont les moyens de contribuer à l’effort international de développement des vaccins et d’établir une distribution équitable des vaccins, doivent intensifier leurs efforts.

Le Canada, en tant que chef de file mondial en matière d’accès équitable aux soins de santé, devrait s’engager à soutenir financièrement l’ACT-Accelerator (ACTA), dont le but est d’accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux tests, aux traitements et aux vaccins, tout en renforçant les systèmes de santé.

Les acteurs impliqués sont notamment l’Alliance pour vaccins GAVI et l’Organisation mondiale de la santé. Cette dernière a lancé une campagne de mobilisation des ressources pour l’ACT-Accelerator, suggérant à tous les pays du G20 d’investir au moins 1 % de leur réponse COVID-19 dans une réponse d’urgence coordonnée à l’échelle mondiale. Ce 1 % représente 2,3 milliards de dollars pour le Canada. N’ayant promis que 1,4 milliard de dollars jusqu’à présent à une aide internationale contre la COVID-19, cela représente 1 % de ce 1 %. Le Canada peut, et devrait, faire plus.

2 commentaires
  • Patrick Dolmaire - Abonné 12 novembre 2020 14 h 17

    Pfizer, un médicament, un vaccin ou une opération boursière ...

    Voici un article du monde du 12 novembre 2020 qui montre le "vaccin" de Pfizer sous un autre jour ...

    Il semblerait qu'il ne soit pas destiné à la vaccination de masse, qu'il serait dispendieux, et que l’efficacité du "vaccin" serait la diminution des symptômes liés au Covid-19, et non la transmission. En prime le PDG de Pfizer aurait vendu pour 5,6 millions de dollars d’actions juste après l’annonce des résultats d’efficacité de son vaccin.

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/12/le-vaccin-contre-le-covid-19-de-pfizer-ne-semble-pas-adapte-a-une-vaccination-de-masse_6059498_3244.html

  • Jean-Yves Proulx - Abonné 13 novembre 2020 20 h 00

    La position canadienne ?

    En octobre dernier, l'Afrique du Sud et l'Inde ont demandé à l’OMC d’alléger les accords internationaux et les brevets sur les vaccins pour permettre à tous d’avoir accès à un vaccin anti- COVID-19 à un prix abordable. Ils avaient l’appui du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan, du Népal, du Venezuela, du Nicaragua, de l'Égypte, de l'Indonésie, de l'Argentine, de la Tunisie, du Mali et du Mozambique. La proposition a été rejetée, l'Union européenne, les États-Unis, la Suisse, le Japon, la Norvège, le Royaume-Uni, l'Australie, le Brésil et le CANADA s’y sont opposés. (No consensus on India-South Africa's WTO proposal, Business Today, 18 octobre 2020)
    Une autre proposition ( http://www.artistespourlapaix.org/?p=19585 ) sera présentée à la Session spéciale sur la pandémie de Covid-19 convoquée par Assemblée Générale de l’ONU les 3 et 4 décembre prochains. Quelle sera alors la position canadienne ?