Les tournages dans le Vieux-Longueuil sont une plaie

Les tournages sont devenus une véritable plaie dans le Vieux-Longueuil. L’arrogance des producteurs et le silence complice du Bureau du cinéma et de la télévision de Longueuil font en sorte que ce milieu de vie urbain n’appartient plus à ses citoyens, envers lesquels la municipalité n’a aucune retenue lorsque vient le temps de les taxer.

Impossibilité de stationner ou de circuler, occupation sans permission de terrains privés et, plus récemment, utilisation sans vergogne des bacs à ordures des citoyens pour jeter des quantités impressionnantes de masques des équipes — coronavirus oblige — semblent être dorénavant la façon de faire de producteurs sans gêne qui s’approprient un milieu de vie qui ne leur appartient pas.

Paradoxalement, Longueuil délivre d’une main des permis pour des travaux de rénovation, mais, d’une autre main, elle donne un pouvoir démesuré aux équipes en leur donnant la possibilité de paralyser ces mêmes travaux avec des préavis parfois aussi courts que 18 heures par le biais d’un feuillet distribué dans les boîtes aux lettres le midi pour le lendemain matin. Il est même arrivé que ce préavis ne soit carrément pas donné aux résidents.

Pour ce qui est du Bureau du cinéma et de la télévision de Longueuil, non seulement il ne répond pas, mais, en plus, il est complice par le silence des producteurs en ne s’assurant pas que les droits des citoyens soient respectés.

Que faudra-t-il pour faire entendre raison aux dirigeants de Longueuil afin qu’ils protègent les droits de leurs citoyens ? D’ici là, l’inaction de la Ville fait en sorte que ce sont les contribuables qui sont pénalisés.

Non, les tournages ne sont pas les bienvenus dans le Vieux-Longueuil parce qu’ils sont de véritables nuisances pour les gens qui en habitent ses quartiers. Allez donc tourner ailleurs. Ça suffit.

5 commentaires
  • Raymond Chalifoux - Abonné 29 septembre 2020 09 h 03

    Sabotez le paysage!

    Facile de saboter le paysage: suspendez toutes sortes de trucs affreux tant aux arbres et qu'aux maisons qui vous appartiennent et les caméras iront voir ailleurs!

    Si derrière chaque fenêtre il y a une affiche claire qui clame votre dégoût pour le sans gêne des équipes de tournage...

  • Daphnee Geoffrion - Abonnée 29 septembre 2020 09 h 51

    Mais vous serez bien content de voir des films et des séries tourner au Qc, mais pas chez vous, c'est ça?
    Ha les gens de la rive sud, comme nos chialuex de St-Lambert qui se battent contre un festival international de musique qui dure 48h et qui fait vibrer des millier de jeune, travailler des artistes et des techniciens.
    L'économie doit rouler mais loin de chez eux...
    Plus capable des petits bourgeois dérangé par un rien...

  • Bernard Terreault - Abonné 29 septembre 2020 10 h 56

    Je vous comprends

    Résident du Vieux-Longueuil, je n'ai pas personnellement été incommodé par les innombrables tournages comme vous, sur ma rue. Mais je note moi aussi que les ''tourneurs'' n'ont qu'un seul égal pour s'approprier l'espace public et même privé, les entrepreneurs en construction. Trottoirs et pistes bloqués, poussière, terre, débris poussés par le vent jusque chez les voisins.

  • Paul Gagnon - Inscrit 29 septembre 2020 11 h 55

    Idem pour les fermetures

    de la rue Saint-Charles et du parc Saint-Marc, à tout bout de champ (hors pandémie...) pour des spectacles des plus bruyants, au bénéfice des bars et restaurants, évidemment.

    Comme dirait la mairesse Plante : « allez donc [faire ça] dans un champ de patates ».

  • Jacques Paré - Abonné 29 septembre 2020 17 h 14

    Il ne faut pas les mettre tous dans le même panier!

    Oui, il y en a qui sont arrogants et qui prennent beaucoup de place. Mais de là à arrêter tous les tournages! Il y a plusieurs tournages chaque année près de chez moi, et la plupart du temps tout se passe bien. Il y a principalement un laisser aller en ce qui concerne les pré-avis. Quand on dépose un papier dans la boite aux lettres le samedi ou le dimanche pour annoncer un tournage le lundi, je ne le trouve que le lundi, à l'heure où le facteur passe. Si on parle de construction par contre, la circulation lourde, le bruit et la poussière sont beaucoup plus nuisibles que les tournages.