Qu’est-ce qu’un monument?

Un monument n’est-il pas généralement une façon de glorifier et d’immortaliser, à l’aide de sculptures à grande échelle, des personnages particuliers, souvent des héros militaires ou politiques populaires à une époque, dont des dictateurs qui ont commis des crimes contre l’humanité ?

Cela me rappelle un poème très à propos, Ozymandius de Percy Bysshe Shelley, dans lequel un énorme monument en hommage à un dictateur sur une vaste contrée repose en pièces devant son empire en ruines.

Il n’y a pas de monument aux milliers de victimes des écoles résidentielles de sir John A. Macdonald. On retrouve en fait bien peu de monuments en hommage aux opprimés de l’histoire humaine, mais bien des monuments pour leurs oppresseurs.

Certains seront peut-être surpris d’apprendre que nos monuments les plus importants ne sont pas ces ressemblances inertes, mais plutôt nos forêts et nos espaces naturels vivants. Là encore, une bien trop large part de ces systèmes vitaux essentiels à notre survie est détruite chaque année.

En ces temps de pandémie, la destruction des forêts à l’échelle planétaire et la capture des animaux sauvages pour le commerce de leur viande augmentent d’autant la venue d’autres pandémies.

Il ne fait aucun doute que les monuments qui méritent le plus notre attention sont nos espaces naturels, nos forêts et nos milieux humides. On peut si facilement l’oublier lorsque l’on se concentre sur des monuments inanimés.


 
1 commentaire
  • Cyril Dionne - Abonné 5 septembre 2020 11 h 05

    Qu’est-ce que la vie?

    Bon. Il n’y a pas de monument aux milliers de victimes des écoles résidentielles de sir John A. Macdonald tout comme il n’y pas de monuments pour ceux qui ont pu y dénicher une éducation de qualité pour se sortir du marasque pénible des conditions sur les réserves indiennes. Les derniers ne font pas verser beaucoup de larmes à Justin Trudeau et sa loi infantilisante sur les Indiens qui est ancrée dans la constitution de son père. Et combien de ces âmes sensibles ont déjà visité une réserve et côtoyé les gens qui y vivent? C’est ce qu’on pensait.

    Les pyramides égyptiennes sont l’exemple tonitruant des oppresseurs, tyrans, dictateurs à grande échelle avec leurs armées d’esclave et pourtant, personne ne parle de les détruire. En fait, tout ce qu’elles sont, eh bien, ce sont des objets inanimés qui disparaîtront dans la nuit des temps. La plus grande valeur qui existe sur la Terre, eh bien, c’est la vie sur toutes ses formes basées sur une mathématique de quatre acides animés de base. En informatique, nous avons la base de 2 et pour la vie, c’est une base de 4 et ses permutations qui sont presque infinies.

    Et c’est là que je rejoins notre auteur de ce court billet; f*c* les monuments et bonjour à la vie. Sans notre habitat naturel, eh bien, nous risquons de disparaître et devenir de la poussière d’étoile.