Sur le déconfinement des lieux de culte

L’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, n’a pas mâché ses mots eu égard à « l’impression que les autorités gouvernementales et la Santé publique ne nous prennent pas au sérieux et qu’ils veulent ignorer notre existence », tout en ajoutant que les croyants ont « le droit d’être considérés avec respect et non ignorés ou relégués à l’item varia ».

Signe des temps ? La pratique religieuse est de plus en plus délaissée au Québec, les églises sont presque vides. Le cardinal aura beau invoquer que « les communautés de foi sont un service essentiel », force est de constater que la pratique religieuse s’est considérablement amenuisée depuis des décennies.

On peut comprendre la frustration du cardinal lorsqu’il fait remarquer que « même les casinos ont obtenu avant nous le droit d’accueillir 250 personnes… et que la vente d’alcool et de cannabis a été jugée un service essentiel tout au long de la pandémie ».

Depuis longtemps, les lieux de culte avaient proposé des protocoles pour pouvoir reprendre leurs cérémonies en temps de COVID-19, tout en respectant les règles sanitaires. Dans ces circonstances, je suis d’avis que la Santé publique a péché par négligence, voire par condescendance, en ignorant cavalièrement les doléances des autorités religieuses.


 
13 commentaires
  • Jacques-André Lambert - Abonné 3 août 2020 01 h 42

    "La pratique religieuse est de plus en plus délaissée au Québec, les églises sont presque vides."

    Et ceux qui fréquentent encore les églises, les aînés en grande majorité, sont les plus à risque de décéder des complications de la Covid-
    19.

    - Plus près de toi, mon Dieu? Monseigneur?

    • Denis Blondin - Abonné 4 août 2020 11 h 16

      Les vieux sont aussi les plus aptes à respecter n'importe quelle consigne de distanciation ou de port du masque, en tous cas bien mieux que les usagers des bars ou des casinos.
      L'âgisme systémique continue à gérer les politiques relatives à la santé publique.

  • Michel Lebel - Abonné 3 août 2020 06 h 47

    Un gouvernement d'incultes!

    D'accord avec la conclusion de l'auteur. Je suis cependant un peu surpris que le cardinal Lacroix n'ait pas constaté bien auparavant la pandémie que le gouvernement caquiste n'avait aucune sensibilité par rapport à la question religieuse. Pour le gouvernement, comme pour bien des Québécois, celle-ci est un affaire purement privée, donc d'aucun intérêt public. Quelle vision bien courte de la religion! Quelle pauvreté culturelle! Nous avons vraiment un gouvermement d'ignares, d'incultes... dont l'horizon se limite au dieu-dollar.

    M.L.

    • Christian Roy - Abonné 4 août 2020 00 h 03

      Les Boomers ont fait le ménage à la scie à chaine, M. Lebel. Le gouvernement d'aujourd'hui est laïciste et peut-être même carrément athée. Son rapport à la religion est d'une grande inculture. Il s'est étrangement coupé de ce qui faisait encore tout dernièrement partie de l'identité du peuple québécois d'origine française.

      L'Église du Québec ne s'est pas aidé en se repliant sur elle-même, un peu à la manière des disciples réfugiés et tremblants du cénacle: une Église pré-résurrection.

      Quels legs spirituels laisseront aux générations montantes les Boomers dont les funérailles se font présentement sans espérance et sans âme ? Ils commencent à plier bagage. Du vide qu'ils laisseront derrière eux, jaillira-t-il quelque chose de sensé ?

      La question mérite d'être posée.

      D'ici là, les bâtiments considérés autrefois sacrés et structurants seront traités de la même façon que le patrimoine historique et les milieux humides. Ils passeront à la trappe. Merci bonsoir !

      Québec sans mémoire et donc... sans avenir comme État souverain.

    • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 4 août 2020 13 h 51

      « Quelle vision bien courte de la religion! Quelle pauvreté culturelle! Nous avons vraiment un gouvermement d'ignares, d'incultes » (Michel Lebel)

      Possible, mais il ne faudrait pas mésestimer le fait que ces réputés « ignares-incultes » proviendraient d’une Religion dont sa « pratique/religiosité » (celle exprimée majoritairement par le catholicisme romain) s’équiperait d’une Révélation douteuse, déphasée, voire …

      … INCULTE ! - 4 août 2020 -

  • Marc Therrien - Abonné 3 août 2020 10 h 42

    N'est-ce pas dans la solitude que l'on prie le mieux?


    Moi qui pensais que les curés et leurs adeptes de la prière pour qui confinement et recueillement vont de pair étaient ceux qui toléraient le mieux la solitude et l’ennui qui amènent tous les autres à se jeter dans la surconsommation et le divertissement futiles.

    Marc Therrien

    • Michel Lebel - Abonné 3 août 2020 12 h 31

      Une religion se vit seul et en communauté. Comme on ne se sauve pas seul. Tel est le catholicisme.

      M.L.

    • Léonce Naud - Abonné 3 août 2020 16 h 58

      M. Lebel : Une religion, c'est une secte qui a « réussi ». Nommez-moi une seule religion qui soit actuellement en croissance dans le monde et qui n'extermine pas des gens à droite et à gauche parce que ces derniers refusent de l'accepter et d'en devenir ses fidèles. Les religions qui prônent seulement la paix, la douceur et la bonté sont pour la plupart dans le coma. Car « il est bien mort, le dieu pour lequel on ne tue plus ». Émil Cioran

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 3 août 2020 12 h 57

    « Quelle vision bien courte de la religion! Quelle pauvreté culturelle!» (Michel Lebel)


    Parce que de communier serait le fait de gens cultivés, et de gravir sur les genoux les marches qui montent vers l'Oratoire serait la manifestation d'une grande richesse culturelle…

    Je ne peux concevoir qu'un adulte en Occident adhère à des fadaises aussi puérilles, comme s'il existait une entité qui veille avec bienvaillance à la destinée de l'Univers...

    • Michel Lebel - Abonné 3 août 2020 14 h 46

      La religion chrétienne fait partie de toute la longue histoire de l'Occident; notre culture est imprégnée par le christianisme. Comme ''fadaise'', vous devez admettre qu'elle dure depuis bien longtemps! Un peu de hauteur de vue, M. Lacoste!

      M.L.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 3 août 2020 18 h 05

    «@ M. Lacoste; notre culture est imprégnée par le christianisme » (Michel Lebel)


    J'admire l'art sacré et les valeurs judéo-chrétiennes m'habitent, mais pas au point de croire qu'un bon dieu veille sur moi et qu'il sera bienveillant si j'aide maman à ramasser ma chambre.

    • Christian Roy - Abonné 3 août 2020 23 h 20

      "si j'aide maman à ramasser ma chambre."

      Va pour l'athéisme, M. Lacoste, mais j'ai des doutes sur votre Tanguyété !

      Mes salutations !