Où est la logique?

Depuis le 13 juillet, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Surprise : quand on monte à Montréal dans un autobus de la STM, on constate que la grande majorité des chauffeurs ne porte pas de couvre-visage. Cela pouvait se comprendre quand on devait entrer par la porte arrière et que le chauffeur était isolé à l’avant des passagers.

Mais aujourd’hui, on doit entrer par l’avant et il est impossible de passer à deux mètres du chauffeur. On sait qu’on porte le masque pour protéger les autres. Les chauffeurs refusent-ils de protéger les passagers ? Et pourquoi les passagers doivent-ils porter le masque si le principal occupant de l’autobus ne le fait pas ?


 
2 commentaires
  • Denis Grenier - Abonné 31 juillet 2020 04 h 28

    Réponse sans goutellettes.

    Dans la vitre avant de chaque bus est indiqué par un écriteau de passer par l'avant ou d'entrer par l'arrière. Lorqu'il est indiqué de passer par l'avant c'est qu'un panneau en plexiglass a été installé pour éviter que le chauffeur ou la conductrice du véhicule et les passagers et passagères ne reçoivent de goutellettes du virus. Les employés ont répondus avec diligence à la situation, selon moi.

    Denis Grenier, abonné.

  • Pierre Labelle - Abonné 31 juillet 2020 07 h 32

    Logique!!!

    Les sens unique semblent populaire...