Ne mettez pas ma vie en danger

Je m’adresse aux participants à la manifestation contre le port du masque. J’ai 75 ans et je prends toutes les précautions possibles pour ne pas attraper le virus. Confinement, achat à distance de mes produits alimentaires, très peu de sorties moi et ma conjointe, isolement de ma famille et surtout de notre petit-fils (2 mois)... Enfin, tout et tout.

Depuis que le gouvernement a annoncé le déconfinement graduel, nous continuons de vivre ainsi avec un peu plus de sorties même à risque.

Voilà qu’arrive l’obligation de porter un masque. Nous nous y prêtons allègrement puisque cela protège les autres, donc nous en échange.

Par contre, je suis profondément désolé lorsque je constate qu’un groupe conteste cette obligation au motif des droits à la liberté.

Il me semble que les droits à la liberté, c’est aussi le droit de vivre. Est-ce exagéré de demander aux personnes de ce groupe de contestataires de respecter notre droit à la vie ?


 
7 commentaires
  • Serge Pelletier - Abonné 29 juillet 2020 03 h 15

    Mais, M. Tremblay...

    Mais, M. Tremblay souvenez-vous des balivernes et autres simagées d'Arruda en début mars 2020. Son comportement destiné à attirer l'attention, à tromper la population (avec Legault et McCann qui opinaient du bonnet en guise d'approbation). Le masque y était comme un instrument de protection complètement inutile, même qu'Arruda spécifait qu'il était une chose extrêment dangereuse et le premier agent de contamination... Ces affirmations, fausse il va de soit, on été répétées à n'en plus finir par ces personnes (Arruda-Legault-McCann)... De telles affirmations - soient-elles fausses - ne sont pas sans risques. Quantre mois plus tard, les mêmes bouffons changent leurs fusils d'épaule et se mettent à dire qu'il faut porter un "couvre visage" pour ne pas utiliser le mot "masque"...

    Alors, M. Tremblay... qu'elles sont les sources du problème... Le ti-cul qui fait des crises en se rappelant les simagées et dires du début mars... Ou les imbéciles patentés qui nous "gouvernent"?

    • Françoise Labelle - Abonnée 29 juillet 2020 13 h 37

      Au début de la transmission de ce virus inconnu, le confinement strict était recommandé et le masque était donc inutile.
      Maintenant, avec le déconfinement, il est utile quand la distanciation n'est pas possible.

      Tant qu'on n'a pas de modèle précis de la transmission a- prés-symptomatique, précaution oblige.
      Qui êtes-vous pour juger que la vie d'une autre personne ne vaut pas la peine d'être protégée en refusant une contrainte aussi simple?

    • Marc Therrien - Abonné 29 juillet 2020 17 h 13

      Est-ce que la majorité qui semble avoir compris ce que madame Labelle énonce ici en haut est aussi imbécile que ceux qui la gouvernent? Je porte le masque et je ne me considère pas imbécile pour autant. Et vous?

      Marc Therrien

    • Serge Pelletier - Abonné 30 juillet 2020 03 h 43

      M. Avez-vous de la difficulté à lire? Ce n'est pas moi qui est contre le port d'un masque. Bien au contraire, il aurait été nécessaire qu'il soit ordonner de le porter immédiatement au début. Tout comme l'obligation de confinement immédiat pour une période minimale de 2 semaines à toute personne arrivant de l'étranger (peut importe sa nationalité).

      A cet effet, dès la première semaine j'ai écrit à Legault, ainsi qu'à plusieurs personnes du gouvernement - incluant des personnes de l'opposition à cet effet - le port obligatoire du masque entre autres.

      Je vous rappelle que c'est ARRUDA et LEGAULT qui criaient, mimaient, gesticulaient, faisaient des simagées pour démontrer que le port d'un masque était complètement inutile. Pire, qu'il était extrêment dangereux d'en porter un... Et Legault opinait du bonnet en guise d'approbation aux simagrées d'Arruda. Quand à Mme McCann, elle traitait les infirmières de menteuses quand celles-ci faisaient remarquer qu'il manquait d'équipement de sécurité - incluant les masques - dans les milieux d'intervention en soins.

      Et comme d'habitude des bénis-oui-oui - incluant certains médecins et journaliste - se dépêcherent de reprendre les propos d'ARRUDA, LEGAULT, et McCANN.

      Quand à l'affaire "du nouveau virus, ils ne savaient pas". C'est loufoque comme réponse et argutie... Mais sa "pogne en titi" auprès d'une certaine proportion de la population...

      Malheureusement, le fait que le virus soit "nouveau" surtout pour son nom de baptême, sa méthode de contamination était très bien connu (méthode de contamination comme tous virus aéroportés). Le restant ne concerne que la charge virale nécessaire à la contamination qui n'était pas clairement (et ne l'est pas encore) définie...

      Avez-vous regarder le reportage d'hier soir à RDI-Ici- Radio Canada... de biens drôles de documents ont été coulés aux journalistes... Ces documents prouvent sans auncun doute possible que ces messieurs/dames du GV-Q mentaient effrontanément à la population...

  • Michel L’Heureux - Abonné 29 juillet 2020 08 h 43

    Un modérateur svp

    Je suis toujours sidéré de lire et d’entendre les inepties de ces dangereux imbéciles qui s’opposent aux masques ou à d’autres directives de la santé publique. Il me semble que ce petit nombre d’individus accapare une place importante dans les médias conventionnels. Dans les média sociaux je veux bien comprendre que des groupes s’affichent ouvertement pour la terre plate ou le lieu de naissance d’Obama mais dans un journal sérieux .... Vivement l’action d’un modérateur pour qui toute les opinions n’ont pas la même valeur et qu’il n’est pas nécessaire de fournir une plateforme aux libertariens qui en ont déjà trop.

    • Françoise Labelle - Abonnée 29 juillet 2020 13 h 40

      J'aime --°

    • Serge Pelletier - Abonné 30 juillet 2020 04 h 51

      M. L'Heureux, M. Temblay, tout comme moi, et plusieurs autres sont pour le port d'un masque pour tous.

      Quant aux "dangereux imbéciles qui s’opposent aux masques ou à d’autres directives de la santé publique", les premiers a s'y opposer c'était Arruda et Legault... et en pleine télévision. Et cela à plusieurs fois et répétitions. Qu'actuellement des hurluberlus manifestent, crient que c'est contre la "liberté", il n'y a là rien de surprenant... Pour la "liberté", c'est Arruda, avec l'assentiment et approbation de Legault, qui disait en pleine télévision que c'était contre la Charte que d'imposer un masque, et que le GV-Q perdraiut à la Cour s'il imposait le port... Cela aussi est entré dans les têtes de linottes... Propos d'Arruda qui a suscité grand étonnement d'environ tout ce qui est "avocat" par sa déraison légale. Même l'avocat Julius Grey a dit en pleine télévision qu'Arruda mentait à ce sujet...
      Mais, malheureusement le mal était fait...
      Et attention à ce que dit ou recommande la Santé publique du Québec... le boss de cette patente là c'est Arruda. Souvenez-vous de la crisette en pleine TV d'Arrada quand la Santé publique a publié une étude sans son approbation. Étude qui contredisait ses dires à lui... le boss. Il en patinait un coup le Arruda pour amoindrir les constats de cette étude... Et le Legault qui était très fâché qu'une étude de ce genre sorte sans son aval...

      Tout cela est en archives télévisuelles... Du moins celles qui n'ont pas été actuellement détruites (hé oui, cela arrive comme Les extraits où Mme Michelle COURCHESNE - ministre de l'Éducation, avait dits des niaiseries lors d'un entretien... Tout a mystérieusement été perdu et effacé selon le cas. Malheureusement, trop peu de journalistes s'y en intéressent (les archives télévisuelles) pour "mettre en boîte" les politiciens, et ici au Québec c'est encore plus rare que dans certains pays dits démocratiques.