Fête nationale 2020, une année spéciale

La fête nationale des Québécois approche. La thématique pour 2020 : souligner la résilience et la grande solidarité des Québécois dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Pour la majorité d’entre nous, cette année est très spéciale : que nous en soyons conscients ou non, nous avons assisté à une tragédie collective, soit le décès, à ce jour, de près de 5000 personnes (en majorité des aînés), qui sont mortes trop souvent seules dans des conditions indignes d’une des nations les plus riches de la planète.

En cette fête nationale, j’aimerais que les drapeaux du Québec soient en berne et que nous observions une minute de silence à midi pour nous souvenir de ces bâtisseurs du Québec devenus des statistiques. J’aimerais aussi que, recueillis, nous portions un masque en soutien au personnel du réseau de la santé afin de ralentir cette deuxième vague que nous appréhendons avec inquiétude.

J’aimerais que, pendant quelques instants, on fasse place à l’humilité, à la reconnaissance des faits.

Bonne fête nationale à chacun.

4 commentaires
  • Cyril Dionne - Abonné 22 juin 2020 00 h 46

    oui

    Oui, en cette fête nationale, les drapeaux du Québec devraient être en berne pour observer une minute de silence. Nous devons nous souvenir de ces bâtisseurs du Québec, nos frères, sœurs, pères, mères, grands-papas et grands-mamans devenus des numéros dans cette valse mortelle de la COVID-19. Oui, nos bâtisseurs du Québec sont partis seuls et dans certains cas, sans aucune dignité humaine. Comme société qui se dit progressive et digne héritière des Lumières, c’est une honte collective. Comment avons-nous pu en arriver là? Nous avons échoué, lamentablement échoué.

    On se souvient.

  • Yves Corbeil - Inscrit 22 juin 2020 08 h 40

    Oui pour les drapeaux en berne

    Et oui surtout pour la prise de conscience au sujet du pays que devrait être le Québec. Sans lui, point de salut. Nous serons toujours aux services du colonisateur qui en à rien à foutre du Québec et sa différence. Ça ne pardonne pas l'échec de prendre soin de tous le monde durant la pandémie mais si le Québec n'avait pas été démantelé ministère par ministère avant celle-ci, peut-être que (...) ça aurait été différent.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 22 juin 2020 18 h 02

    Que Fêter ?!?

    « Bonne fête nationale à chacun. » (Hélène Denoncourt, Infirmière et Fille de Mireille Cossette, décédée du Covid-19)

    Cette année, un peu spéciale, la fête nationale du Québec risque de se célébrer ni dans la joie ni dans la peine mais d’intérêts « nationalistes ». possiblement liés aux mesures actuelles limitant l’expression de nos Solidarités sociales à la québécoise !

    Entre-temps, une question `

    Que Fêter ?!? - 22 juin 2020 - `

    Ps. : L’idée de mettre en berne, vers midi, le Drapeau du Québec mérite l’attention du PM !

  • Christian Roy - Abonné 23 juin 2020 09 h 15

    Notre rapport complexe à nous-mêmes

    De la Saint-Jean Baptiste à la fête nationale (de quelle nation parle-t-on ?)

    Québec inclusif ? Québec divisé / cassé en deux ? Québec de toutes les générations...ou d'une en particulier ?

    Drapeau hissé au sommet de la fierté ou drapeau en berne en signe d'examen de conscience ?

    Je ne peux que pleurer la mort des victimes de la Covid. Je ne peux que sympathiser. Je n'attendrai pas après mon premier ministre pour m'arrêter demain midi, 24 juin 2020 pour penser à ces défunts et à nous Québécois pour lesquels il reste un pays à rêver et à construire.

    Merci de votre interpellation, Mme Denoncourt. Comme un rappel à l'ordre.