Selon la CAQ, l’anglais l’emporte sur le français

Depuis quelque temps, je reçois par la poste, adressée « À l’occupant », une brochure unilingue anglaise COVID-19. Self-care Guide, publiée par le gouvernement du Québec, « Votre gouvernement » (selon la devise apparaissant dans l’en-tête).

Or les occupants de notre ménage sont tous francophones. J’ai d’abord cru à une simple erreur de distribution. Et je comprends qu’on s’adresse aux anglophones dans leur langue pour des questions importantes de santé publique.

Mais en y regardant de plus près, en bas de la page 3, une note explique (en français) la politique linguistique du gouvernement. Cette note dit ceci : « Afin de protéger la santé de la population, un exemplaire du Guide autosoins relatif à la COVID-19 en version anglaise est transmis au domicile où résident une ou plusieurs personnes physiques ayant choisi l’anglais comme langue de correspondance, selon les données de Revenu Québec… »

Premièrement, aucune personne de notre famille n’a demandé à Revenu Québec de correspondre en anglais. Mais il peut encore s’agir là aussi d’une simple erreur.

Ce que je trouve par contre inacceptable, c’est que, pour le gouvernement du Québec, il suffise qu’une personne physique d’un ménage demande à correspondre en anglais pour que tous les autres n’aient droit qu’à la version unilingue anglaise de cette brochure visant à « protéger la santé de la population ».

Où est le respect des Québécois francophones par celui qui se présente comme « notre gouvernement » ?

7 commentaires
  • Sylvain Deschênes - Abonné 16 juin 2020 07 h 26

    Encore un?

    J'ai reçu aussi ce document en anglais. Et deux fois plutôt qu'une.
    On me dit que c'est parce que je l'aurais demandé à Revenu Québec.
    Pourtant, Revenu Québec continue de s'adresser à moi en français.

    Jamais eu d'"occupant" anglais dans cette maison depuis 100 ans!

    Je crois que l'occupant anglais est partout autour!

  • Paul Gagnon - Inscrit 16 juin 2020 09 h 03

    Nous n'en sommes plus à une trahison près

    Il suffit de regarder ce qui se passe à Montréal.

  • Brigitte Garneau - Abonnée 16 juin 2020 10 h 17

    Vous n'êtes pas seul Monsieur Cyr

    Quelle ne fut pas ma surprise, alors que j'habite ici (quartier francophone de Montréal) depuis 2 ans et qu'en plus je suis propriétaire, de recevoir seulement de la documentation unilingue en anglais!! C'est carrément insultant!! Je serais bien étonnée que le Canada qui se targue d'être un pays "bilingue ", envoie des publications en français seulement à ses citoyens francophones!! Au début de la crise, alors qu'il nous manquait du matériel médical, celui qui était accessible au Québec avait une description en anglais seulement. Bien sûr, personne n'en a fait un plat, tout le monde est sensé parler anglais! Petit à petit L'ANGLOPHILIE fait son nid, ici, et nous n'avons que nous à blâmer pour cet état de fait. Quatre étudiants, 3 francophones et un anglophone, occupaient mon appartement. Pour faire une histoire courte, l'anglophone qui est ici depuis presque 10 ans est toujours unilingue alors que les 3 francophones sont bilingues!! Ça suffit l'hypocrisie! Le français est-il la langue officielle du Québec? Oui ou non? Nous dirigeons-nous tranquillement vers un "bilinguisme à la sauce Néo-Brunswickoise"? Simplement vous rappeler que le Nouveau-Brunswick est la seule province "officiellement" bilingue du Canada et qu'elle est dirigée par un Premier Ministre UNILINGUE anglophone!!! Cherchez l'erreur. Il est URGENT de prendre une position ferme en faveur du français au Québec avant qu'il ne soit trop tard et que nous oubliions ce que veut dire: "Je me souviens.". Quant à Montréal et l'amour profond, je suis cynique ici, que dégage la mairesse Valérie Plante pour le français...j'ai bien peur qu'il soit trop tard.

    • Gilles Théberge - Abonné 16 juin 2020 17 h 05

      Nous nous dirigeons madame Garneau...? Vous êtes certaine que nous n'y sommes pas arrivés...?

      Qu'en pense le premier ministre Legault...?

      Et le ministre responsable de la langue... qui est supposé déposer prochainement un programme substantiel de revalorisation de la lange française...?

      Et l'opposition... On ne les entend pas à ce sujet... ?

  • Jean-Charles Morin - Abonné 16 juin 2020 20 h 02

    Y aurait-il du "systémique" là-dessous???

    "Où est le respect des Québécois francophones par celui qui se présente comme « notre gouvernement » ?" - Hermel Cyr

    Certains diront que c'est une rengaine ringarde entendue mille fois. Justement... Il doit sûrement y avoir ici quelque chose de définitivement "systémique" qui est autorisé à se produire à répétition depuis un bon bout de temps. La véritable langue officielle n’est peut-être pas celle que nos lois proclament.

    Il faudrait à tout le moins une commission d'enquête pour pouvoir aller au fond des choses et vider cette question de privilège colonial indu qui semble aller de soi et qui s'infiltre partout sans crier gare.

    Mais aucun de nos politiciens actuels, de gauche comme de droite, ne la réclamera et les médias se garderont bien d'en parler car leur attention est totalement accaparée par ce qui se passe au sud de la frontière. Dommage.. Nous n'avons malheureusement pas la bonne couleur de peau. pour qu'on prenne la peine de s'intéresser à nous.

    Il faut dire que c'est sans doute mieux ainsi car si cela s'avérait être le cas, nous aurions probablement droit à une volée de bois vert de la part des habituels colporteurs de morale "inclusive".

    Il faut dire que cela fait si longtemps que l'on vit avec ce genre de situation sans broncher que celle-ci apparaît maintenant comme parfaitement normale et tolérable. Ceux qui persisteront dans une vaine protestation se feront sûrement traiter par la nouvelle élite bien-pensante de "pleurnichards", de "revanchards", de "retardataires", de "rétrogrades" et de "racistes". Ainsi va le déni à notre triste époque...

    • Brigitte Garneau - Abonnée 17 juin 2020 04 h 53

      "Ainsi va le déni à notre triste époque...". Voilà le résultat, aussi bête que ça.

  • Boire Robert - Inscrit 17 juin 2020 10 h 26

    Vous Avez Ma Brochure

    La réponse est très simple M. Cyr, vous avez reçu ma brochure!

    Je suis un anglophone qui a choisi l’anglais comme langue de correspondance avec Revenu Québec. Pourtant, j'ai reçu une version unilingue française du guide! Donc, peut-être, après tout, c'est le français l'emporte sur l'anglais, car j'avoue que ma femme a choisi le français comme langue de correspondance.

    Ou peut-être, nous devrons blâmer plutôt le gouvernement du Canada, car si je ne me trompe pas, c'est Postes Canada, et pas le gouvernement du Québec qui fait les livraisons.

    Hmm... en fait, je ne sais pas si c'est une simple erreur, un manque de respect, la politique d'une brochure par maison, l'hypocrisie ou un complot. Évidemment, il faut une commission d'enquête.

    En passant, pouvez-vous m'envoyer ma version?