Le monde du déjà-là?

Ça y est. Le déconfinement est commencé. Mais ne devrait-on pas plutôt parler de déconditionnement ? Le tout s’effectuant « graduellement », comme nous le répète notre comptable désagréable préféré. Bientôt, j’imagine, on se « déplexiglassera ». Le virus ayant fait son temps et son œuvre. Marcher et se tenir à distance les uns des autres. Porter un masque. Faire la queue partout. Obéir à des consignes de salubrité publique changeantes, sinon contradictoires, toujours strictes et contraignantes. Souffrir l’omniprésence médiatique du corps médical, transformé, dans la guerre à la COVID-19, en armée d’anges gardiens, mitraillant les sceptiques et les réfractaires à la servitude volontaire de leurs conseils et recommandations dits « scientifiques ». Subir quotidiennement la grande peur des bien-pensants et assister à leur bienveillante complaisance à l’égard du pouvoir qu’ils sont censés avoir à l’œil. On peut peut-être se poser la question : comment réagiront les autorités élues et les peuples qui les mandatent au prochain épisode viral ? Parce qu’il arrivera, ça c’est une certitude. Celui-ci aura surtout servi de prétexte à des politiques liberticides. Était-ce un genre de répétition générale, d’exercice de masse pour jauger son degré d’obéissance ? Qu’en sera-t-il demain, quand on criera à nouveau au loup pandémique ?

En attendant, quelqu’un devra répondre du géronticide actuel, au Québec. Près de 5000 morts, majoritairement des vieux, délibérément abandonnés en CHSLD, dans des conditions de camp de concentration. Vite en besogne, travail bâclé, c’est la marque de commerce du gouvernement Legault. Le pilote n’est-il pas toujours comptable de la vie de ses passagers ?


 
1 commentaire
  • Réjean Martin - Abonné 12 juin 2020 11 h 22

    le prochain épisode viral

    Vous avez raison de songer au prochain épisode viral; bien des inquiétudes de ce côté-là. Comment fera-t-on pour reconfiner les déconfinés ? Indiscipline à l'horizon...