Les vies marquées

Vous vous souvenez de quand l’on disait « la vie est belle »…

Vous souvenez-vous du temps où l’on pouvait dire sans complexe « la vie est belle » ? Avant l’arrivée de la COVID-19 ? On a l’impression que c’était il y a longtemps et, pourtant, c’était hier.

Bon, à 66 ans et, donc, avec un certain bout de vie au compteur, ce n’est pas si grave si j’écoute avec nostalgie une chanson, par exemple de Charlebois, en songeant à mon insouciance « d’autrefois » comme à celle d’une « vie antérieure ». Mais pour une jeune personne, ce sera réaliser que toute la vie devant sera marquée dorénavant par cette immense pandémie.

Pour une jeune personne, ce sera constater que cette inquiétude à l’égard d’une pandémie mondiale s’installera à jamais.

Qui plus est, les gouvernements actuellement ne regardent pas à la dépense, comme le dit l’expression, mais viendra le jour où on arrêtera de croire en un monde de licornes et où on devra affronter un inévitable effondrement économique…

1 commentaire
  • Marc Therrien - Abonné 1 avril 2020 07 h 30

    Pense pas à ça, tu vas te rendre malheureux


    Et le jour où l'inévitable effondrement économique surviendra, le bon Gouvernement bienveillant et protecteur nous dira: "Ça va bien aller, l'argent ne fait pas le bonheur, on est en vie, c'est ce qui compte, car la vie est ce qu'il y a de plus précieux."

    "Ayez pitié de l'homme qui a peur, prenez-lui la main quand il pleure (...) Donnez-lui le goût de croire...Que tout va bien"- Michel Rivard

    Marc Therrien