Une leçon à tirer du confinement

Au Québec, en cette période de confinement, des enfants sont séparés de leurs amis, des parents de leurs enfants, des grands-parents ne peuvent plus serrer leurs petits-enfants dans leurs bras. Quant aux personnes âgées, elles sont seules, plus seules que jamais… et elles l’étaient bien avant le confinement.

Un confinement qui nous confronte à la solitude, pour la première fois peut-être. Et s’il est une leçon que nous pouvons tirer de cette solitude, c’est celle des personnes âgées cantonnées dans des résidences pour aînés ou dans des Centres hospitaliers pour soins de longue durée qui se bercent devant leur téléviseur, le regard ailleurs…

Lorsque la tempête sera passée, peut-être nous souviendrons-nous du poids de notre solitude en période de crise et, qui sait, peut-être irons-nous faire une petite visite à nos parents confinés dans leur chambre depuis des mois, voire des années, et vivant de l’espoir que peut-être…

1 commentaire
  • Daphnee Geoffrion - Abonnée 31 mars 2020 05 h 49

    J'ai lu qu'en Chine quand on place un parent on signe une obligation de visite hebdomadaire.
    Si l'enfant ne se présente pas il recoit une contravention chez lui.
    Sans ce rendre jusque là, dresser la liste des enfants et des petits enfants du parent placé et faire un horaire de visite qui assure une présence. Un "pacte " de visite volontaire et un responsable qui en ferait le suivi.

    C'est aussi le rôle des parents d'éduquer leur enfant et de montrer l'exemple pour briser le cercle vicieux ( et s'assurer de futur visite!).Quand j'amène mes enfants visiter ma grand mère je leur dit à la blague: si vous ne venez pas me visiter de façon régulière je vous déshérite!!! et je leur radotte mes sacrifices, on rigole mais ils comprennent leur rôle. Je croise les doigts!

    Quand on regarde le nombre d'heure perdu sur TikTok ou Fornite chez les ados, on pourrait aussi faire des programmes de jumelage entre les écoles secondaires et les chsld d'un même quartier.
    Ou la visite d'un CPE ou de gens sur le bien être social ou inapte. Allez jaser avec une personne agée ne demande pas de grande qualification, juste un peu de temps et de coeur;)
    C'est valorisant et comme l'individualisme, on prend aussi goût à la générosité et au don de soi;)