L’achat en ligne sort gagnant!

Il n’y a pas à dire, la crise de la COVID-19 se répand plus rapidement que le virus lui-même. Ma foi, la peur se vend bien ! Très ancrée dans la crainte des gens, cette frayeur atteint des sommets insoupçonnés que les spécialistes des arts divinatoires n’auraient pas su prédire.

Mais dans tout malheur il y a quelque chose de bon, à qui profitera commercialement cet état de panique ? L’achat en ligne qui ne nous limite pas à une zone géographique et l’effarement des épiceries qui, dans ce cas, demeure incompréhensible en sortent vainqueurs.

Par-delà ce virus impopulaire, les politiciens trouveront-ils les discours graciles et rassurants qui trouveront écho au sein de la population pour dépeindre un réconfort social ? Pendant ce temps, les gens achèteront en ligne par mesure de sécurité, mais subiront une pandémie de solitude !

2 commentaires
  • Mario Jodoin - Abonné 16 mars 2020 00 h 29

    En ligne?

    Du papier de toilette en ligne? ;-)

  • Robert Morin - Abonné 16 mars 2020 07 h 55

    Pandémie et monoculture

    Que voilà deux concepts très liés en effet : pandémie et monoculture du numérique. En agriculture, la pratique de la monoculture recèle toujours ce danger d'une explosion pandémique qui rasera tout, faute de diversité. Dans le cas qui nous occupe, la monoculture répandue par les géants du numérique fait à peu près de même. Et si, plutôt que de servir de moment de réflexion honnête sur notre mode de vie, cette hystérie du COVID-19 devenait un renforcement de cet hyper individualisme généralisé suscité par la monoculture en ligne. Chacun chez soi et chacun pour soi. Cela annoncerait très certainement une grave régression de notre humanité et de la diversité culturelle sur la planète. Triste perspective.