Les Arches d’abord

Jean Vanier, le saint homme décédé l’an dernier, avait agressé sexuellement plusieurs femmes à plusieurs reprises pendant de longues années. La nouvelle continue de provoquer surprise, scandale, rejet plus ou moins prononcé.

Ce même homme, inspiré et inspirant, avait par ailleurs mis en marche une organisation formidable qui, depuis de nombreuses années, permet à des personnes handicapées intellectuelles de vivre dans la dignité, L’Arche.

Au Québec, il n’y a pas si longtemps, de semblables dénonciations d’abus nous ont forcés à distinguer le créateur de ses oeuvres : films, romans, théâtre…

Ce serait dramatique s’il fallait que, à cause des péchés de leur initiateur, les Arches soient négligées, abandonnées. Ces Arches, ici et à travers le monde, sont des familles, foyers chaleureux d’épanouissement des personnes handicapées intellectuelles. Plus qu’avant, elles ont grand besoin des contributions financières qui assurent leur survie.

Dans la situation présente, plus encore que dans les autres mentionnées plus haut, la distinction entre créateur et oeuvre se doit d’être bien nette, précisément parce que l’oeuvre touche des personnes pauvres parmi les pauvres.

Mon souhait, ma prière : que les personnes et les groupes contributeurs pensent d’abord et avant tout à ces personnes, toujours vivantes, elles, qui ont toujours besoin de leur indispensable appui. Les Arches d’abord !

2 commentaires
  • Hélène Somma - Abonnée 25 février 2020 11 h 52

    Coupable?

    Je me demande pourquoi les femmes soit-disant violées ont attendu la mort de Jean Vanier pour le dénoncer. MeToo existe depuis assez longtemps pour avoir pu le faire avant sa mort. Malheureusement il n'est plus là pour se défendre, et les journalistes ont quelque chose d'excitant à se mettre sous la dent. C'est une honte! Un peu de respect, mesdames et messieurs, monsieur Jean Vanier, qui a réalisé quelque chose de formidable par son humanité,qu'aucun d'entre vous qui le salissez, n'a sûrement fait, mérite d'être reconnu pour tout le bien qu'il a fait toute sa vie aux plus démunis, et je conseille aux autres de regarder la poutre qui est dans leur oeil, avant de salir ainsi quelqu'un sans jugement et après sa mort. J'espère que ceux qui vont continuer à s'occuper de l'ARCHE , vont mériter de le faire et sauront remercier Monsieur Vanier pour le bien que cet organisme à réalisé aux plus démunis. Hélène Somma

  • Michel Lebel - Abonné 25 février 2020 16 h 10

    Que l'Arche continue!

    Bon texte. Merci. Toute cette affaire est si triste. Que l'Arche continue sa magnifique et grande oeuvre de par le monde.

    M.L.