Des projets de mine nécessaires?

Peut-on m’expliquer pourquoi un projet de mine à ciel ouvert dans la région touristique de Lanaudière serait un succès alors que le projet de la mine Nemaska, située à la Baie-James, achevé à 52 %, ne fonctionne pas (Le Devoir du 28 janvier) ? Les deux projets visent pourtant un marché de l’auto électrique en plein essor. Est-ce qu’on peut apprendre de l’expérience avant de détruire une région et d’engloutir encore de l’argent public ? Je suis peut-être inculte en économie, mais je sais compter. Et je suis tannée de me faire conter des histoires !

1 commentaire
  • Sébastien Collard - Abonné 1 février 2020 08 h 40

    Le prix du lithium s'est effondré

    Nemaska est une mine de lithium. Le prix de cette ressource a baissé de 50% en deux ans avec la découverte de gisements et de nouveaux procédés un peu partout dans le monde, et ce, malgré l'essor des VE. Ceci est sans compter les difficultés internes de l'entreprise.

    La mine dans Lanaudière exploiterait du graphite. Prix différent, méthode différente, je ne peux en dire plus, ni prédire l'avenir! :-)

    Sachez qu'il y a beaucoup plus de graphite que de lithium dans une batterie... au lithium!