PQ: une chefferie qui promet

Ce qui s’annonçait comme un couronnement sans opposition, Véronique Hivon s’étant désistée et ayant laissé la voie libre à Sylvain Gaudreault, semble maintenant prendre une tout autre allure avec les déclarations de réflexion sur leur intention de briguer le poste de chef du PQ de Paul St-Pierre Plamondon, Frédéric Bastien, Guy Nantel et Stéphane Handfield.

Dans l’hypothèse où l’historien Frédéric Bastien et l’avocat Stéphane Handfield poseraient leur candidature, il ne serait pas surprenant qu’un débat enflammé surgisse entre les deux candidats eu égard au thème de l’immigration, le premier étant très critique des vertus économiques du multiculturalisme, le second s’étant fait remarquer dans le mouvement qui s’est constitué contre la loi 9 du gouvernement Legault.

Si vous ajoutez à ces deux noms ceux de l’avocat Paul St-Pierre Plamondon et de l’humoriste Guy Nantel, vous obtenez une cohorte idéale pour relancer un véritable débat sur l’avenir de la cause souverainiste au Québec.

Quoi qu’il en soit, le prochain chef du parti sera connu le 19 juin. D’ici là, il est certain que les éventuels candidats continueront leurs rencontres exploratoires auprès des politiciens et des militants souverainistes pour sonder quelles sont leurs véritables chances d’être élus à la direction du PQ… Bref, une course à la direction qui pourrait nous réserver bien des surprises !


 
2 commentaires
  • Réjean Martin - Abonné 15 janvier 2020 16 h 40

    ça promet, j'espère

    il faudra voir avec cette course si le PQ va apparaître comme véritable alternative à la CAQ...

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 15 janvier 2020 17 h 23

    Le PQ est à l'image...

    ... des commentaires qu'il suscite...