Le «Megxit»

Il apparaît de plus en plus évident que le prince Harry et son épouse, Meghan Markle, ont l’intention de s’éloigner de la monarchie britannique, voire de s’en séparer complètement, une intention qui laisse le Royaume-Uni en émoi, à tel point que le choc a relégué au second plan le vote historique des députés britanniques qui ont donné leur feu vert à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne après trois ans et demi de déchirements.

Du côté du palais de Buckingham, la reine Élisabeth II, 93 ans, grand-mère de Harry, reconnaît avoir été prise de court par la diffusion du message explosif du duc et de la duchesse de Sussex annonçant qu’ils avaient décidé de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique pour s’installer une partie de l’année en Amérique du Nord.

Ce n’est pas d’hier que le couple princier évoque ouvertement sa difficulté à vivre la pression médiatique, le prince Harry, sixième dans l’ordre de succession au trône, ayant fait part de la crainte qu’il éprouve que sa femme ne subisse le même sort que sa mère, la princesse Diana.

Or, quels que soient les moyens utilisés par Harry et Meghan pour s’éloigner de la royauté, l’aura de Buckingham continuera de briller au-dessus de leur tête couronnée. À mon avis, le couple princier est condamné à subir la pression médiatique et, quel que soit l’endroit où il s’établira, un appareil photo surgira de nulle part pour croquer son visage !


 
4 commentaires
  • Luc Le Blanc - Inscrit 13 janvier 2020 10 h 11

    Belle occasion

    «Parce qu'on est en 2020», quelle belle occasion d'abolir cette institution monarchique désuète et coûteuse. Les châteaux deviendraient des musées ou des lieux d'hébergement et on renverrait à la vie courante tous ces richissimes parasites dont la seule tâche (épuisante semble-t-il) consiste à faire de la figuration pour les médias. Ou croit-on que la vente de magazines, cartes postales et figurines justifie les allocations, rentes, entretien et sécurité? Misère!

  • Jean-Paul Gagnon - Abonné 13 janvier 2020 12 h 44

    Le «Megxit»

    Le courrier des lecteurs du devoir est en manque de collaborateurs, pour promouvoir la haute diversité du journal de référence.
    Le texte de monsieur Marineau, digne du magazine hebdomadaire Échos Vedettes, n'ajoute rien à la discussion
    culturelle Québécoise.

  • Henri Marineau - Abonné 13 janvier 2020 14 h 26

    Un accroc majeur à la monarchie britannique

    @ Jean-Paul Gagnon

    La décision du duc et de la duchesse de Sussex de couper les ponts avec Buckingham constitue un accroc majeur à la tradition de la monarchie britannique... Ce n'est tout de même pas banal!
    Je veux bien admettre que cet article "n'ajoute rien à la discussion culturelle québécoise", mais que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde!

  • Réal Boivin - Abonné 14 janvier 2020 05 h 48

    La monarchie et le monde irréel.

    Harry et Meghan s'imaginent que leur futur pseudo vie de gens ordinaires vont leur permettre de vivre dans l'anonymat. Bien au contraire. Les journaliste et les fervents monarchistes les épieront encore plus pour voir et savoir comment des monarques vivent leur prétendue vie de gens ordinaires entourés de leurs millions de livres sterling.

    Ils continuent de vivre dans un monde irréel. L'important pour nous, canadiens, est de ne pas être tenu de payer pour la sécurité de Harry et Meghan.