Étalement urbain

Quelle ironie que le texte de Libre opinion du 8 janvier (« Étalement urbain : deux visions s’opposent ») blâmant l’étalement urbain au-delà du territoire de la CMM nous provienne de quatre maires de municipalités qui ont participé à un tel étalement depuis près de 30 ans. Cela, probablement grâce aux complicités entre les promoteurs de développements immobiliers et les élus et les fonctionnaires responsables (Terrebonne et Mascouche entre autres).

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Claude Saint-Jarre - Abonné 10 janvier 2020 07 h 07

    Immigration et changements climatiques

    J'entends et je lis qu'à cause des climatiques d'une part et d'autre part,de notre lenteur à changer quoi que ce soit, il y aura entre 200 millions et un milliards de migrants d'ici 2030.
    Devinez où ils et elles iront?
    Et l'organisation par anticipation de ces arrivées massives? Construire en hauteur, certainement, pour ne pas aggraver le biocide dénoncé par l'astrophysicen Aurélien Barrau.