Une juge partiale?

Questions aux personnes contre la loi 21 sur la laïcité : si la juge Duval Hesler allait faire des conférences à la Société Saint-Jean-Baptiste, qui est fortement pour la loi 21, croiraient-elles que la juge est impartiale ? Si madame Duval Hesler disait que les gens contre cette loi sur la laïcité souffrent « d’allergies visuelles », trouveraient-ils qu’elle peut juger la cause avec neutralité ? J’en doute fort…

Je comprends le constitutionnaliste Benoît Pelletier, qui demande que la juge se retire de ce dossier, car elle exprime une préférence, un biais défavorable envers une des deux parties en cause.

8 commentaires
  • Robert Beauchamp - Abonné 4 décembre 2019 09 h 26

    Motifs religieux et bande à part

    Mais quel est donc le motif véritable sous-jacent à l'existance d'une association de juristes juifs? Sinon que d'élaborer des orientations pour des motifs religieux ou les valeurs communes et particulières émanant du judaïsme? C'est curieux que nous ayions l'épiderme sensible lorsque quelqu'un se manifeste contre l'avortement ou l'euthanasie, les réflexes épidermiques sont immédiats c.a.d. on enquête sur l'appartenance religieuse du manifestant, est-il catholique pratiquant, appartient-il à l'Opus Dei? etc... Et là on a une juge qui avec un jupon qui dépasse (Duval Hesler) s'en va-t-en croisade auprès de juristes juifs dans une synagogue par surcroît. Et voilà t'y pas qu'elle se désiste de sa participation à la conférence parce qu'elle venait d'apprendre l'orientaiton partagée par les membres de cette association contre la loi 21. Allons donc! Elle nous prend pour des valises? Approche communautariste discriminatoire parce que faisant fi de la neutralité requise en matière de justice. Voilà ce que c'est que d'être nommé par le politique qui tient compte de vos préjugés politiques favorables aux orientations prédéterminées. Ici ça crève les yeux.

  • Marc Davignon - Abonné 4 décembre 2019 17 h 01

    Si et si et si et si ....

    Et si un juge pouvait être impartial, objectif, neutre, intègre, équitable, juste, sans parti pris. Est-ce trop demandé à une personne qui fait se travail et qui demande être rétribuer en conséquence (Les juges au sommet de la pyramide à 300 000$, TVA, 21 janvier 2018).

    Et si tous ces gens en haut de la <pyramide> se comportait ... <comme il se doit>!!! Et si ...

  • Claude Gélinas - Abonné 4 décembre 2019 18 h 22

    Dénoncer les injustices.

    Et si l'Association des juristes juifs dénonçaient les injustices faites par Israël envers le peuple Palestinien.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 4 décembre 2019 20 h 53

    « Et si l'Association des juristes juifs dénonçaient les injustices faites par Israël envers le peuple Palestinien?» (Claude Gélinas)



    Oui, mais seulement si l'Association des juristes catholiques (sic) fait de même…

  • Jean-Charles Morin - Abonné 4 décembre 2019 20 h 59

    Comparaison boiteuse et inappropriée.

    Comparer la SSJB à l'association de juristes juifs qui avait invité Madame la juge-en-chef à prononcer une conférence devant ses membres me semble bien boîteuse, pour ne pas dire totalement inappropriée.

    Pour étayer sa thèse, Monsieur Doyon se permet de faire des suppositions évoquant des évènements qui n'ont jamais eu lieu à la SSJB et des propos qui n'ont jamais été tenus par la juge Duval-Hesler. Faut le faire!!!

    Il faut garder en tête que l'activité dont il est ici question - payante au demeurant - devait servir à financer les diverses activités de cette association, dont une poursuite judiciaire qu'elle vient d'intenter pour invalider la loi 21. Ce qui revient à dire que la juge-en-chef chargée d'examiner en appel l'invalidation d'une loi participe à une activité de financement d'un des organismes qui la conteste. Et cette juge prétendrait toujours être impartiale? Vu le poste qu'elle occupe, elle ne peut certainement pas invoquer l'ignorance comme semblent vouloir l'affirmer les représentants de l'association. Qu'en savent-ils au juste pour parler de la sorte? Ces derniers et Madame la juge-en-chef ont-ils gardé dans le passé les cochons ensemble?

    Il me semble que c'est dur à battre comme contradiction. Madame la juge a reconnu de facto avoir fait une bêtise monumentale en annulant tout de go sa conférence, qu'elle aurait sans doute donnée sans la moindre hésitation et avec le plus grand plaisir si une plainte n'avait pas été déposée à son endroit. Elle n'avait donc pas le choix que de faire marche arrière en catastrophe. Il lui reste maintenant à se retirer de cette cause et à mettre un terme à sa carrière en prenant une retraite bien méritée.

    • Serge Grenier - Inscrit 5 décembre 2019 09 h 56

      Je ne peux pas cliquer sur « J'aime » parce que je n'ai plus de compte Facebook. Alors je vous fais ce commentaire pour dire que je suis parfaitement d'accord avec vous Monsieur Morin!