May «vert» la sortie!

Voilà que la cheffe du Parti vert, Mme Élizabeth May, plie bagage après une campagne électorale décevante en ce qui concerne les suffrages exprimés. L’avion roule, mais ne s’envole pas. Ce parti, vêtu de haillons, chancelle entre plaisirs et souffrances. Les opinions politiques de la cheffe ne bousculaient pas l’opinion publique ; des coups d’épée dans l’eau !

Pauvre rendement dans les débats en français, pourtant après tant d’années le temps ne manquait pas à Mme May pour s’améliorer ! En avait-elle une réelle volonté ? Son programme écologique a clairement devancé sa notoriété et son image, tel fut son destin. Ses visions politiques, tout sauf exhaustives, sur l’économie, l’immigration et les transports furent myopes.

Oui, c’est bien beau la planète verte, j’y adhère entièrement, mais il n’y a pas que ça ! La vie en rose doit se vivre dans tous les domaines politiques avec un spectre élargi ! Le Parti vert doit absolument connaître la reviviscence.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.