Un rapport tabletté et caché

J’apprends qu’un rapport d’enquête remontant à 2010 avait alerté les libéraux siégeant à Québec sur les graves lacunes de gestion prévalant à la Commission scolaire English-Montréal (CSEM). Il y était notamment recommandé de mettre sous tutelle l’organisme, ni plus ni moins.

Il est compréhensible que les troupes de Jean Charest n’aient pas puni la CSEM à l’époque, les anglophones votant massivement pour elles, mais comment se fait-il que le Parti québécois, qui a pris le pouvoir en septembre 2012, n’ait rien fait de son côté pendant 19 mois ? Le rapport leur serait-il passé sous le nez, gracieuseté des libéraux ?

Espérons que les caquistes, eux, sauront remédier à la situation en mettant au pas la CSEM.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 6 novembre 2019 19 h 54

    Québec place la Commission scolaire English-Montréal sous tutelle :

    https://www.ledevoir.com/societe/education/566415/quebec-place-la-commission-scolaire-english-montreal-sous-tutelle