Mesdames, prenez une bonne décision

Les femmes ont une décision songée à prendre le 21 octobre 2019. Souvenons-nous de ce que Harper a fait durant ses années au pouvoir. Ce fut un recul pour les femmes.

Lors du débat du jeudi 10 octobre, il serait très important d’entendre les candidats parler de la place des femmes dans la politique et aussi dans le monde des affaires.

En tant que citoyenne, je veux qu’on donne une vraie place aux femmes dans tous les milieux. Je veux entendre des engagements des candidats à ce sujet.

C’est toujours une situation qu’on doit répéter années après année et sur toutes les tribunes qu’on nous donne. Les politiciens nous font de belles promesses qu’ils ne tiennent pas ! Nous avons beaucoup de pionnières, artistes, militantes qui ont apporté beaucoup de changements.

Les femmes sont très éduquées et expérimentées et ont monté tous les échelons comme les hommes !

Alors, Mesdames, il n’en tient qu’à vous de prendre la bonne décision et de voter pour la bonne personne.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

3 commentaires
  • Marcel Vachon - Abonné 9 octobre 2019 13 h 26

    Madame Cartier, votre argument me fait penser au temps où il y avait les "pages féminines" dans les journaux. On y parlait de cuisine, de tricot, etc. etc. (J'était trop petit pour en connaître beaucoup). Les femmes se sont révoltée contre ces pages.
    Aujourd'hui, qu'est-ce qui empêche une femme de prendre la place qu'elle pourrait vouloir? Pourquoi vouloir pousser les femmes vers des aventures qu'elles ne veulent pas nécessairement? Quand j'écoute le discours de personnes (car il y a aussi des hommes qui disent aussi de ces choses que je califierait de "téteux") qui disent: "tu veux pas manger de carottes, bin tu vas en manger quand même".

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 9 octobre 2019 14 h 04

    « Les femmes ont une décision songée à prendre le 21 octobre 2019.» (Lyne Cartier)

    Mais! Que se passera-t-il donc le 21 octobre prochain?

    Ah oui! Il s'agira d'introduire un bout de papier dans une boîte ce carton!

    Tout un exercice en perspective...

    .... dont l'avenir des femmes, quelles qu'elles soient, est tributaire selon l'auteur de cette lettre d'opinion…

    Vous méprisez avec raison l'employé modèle de la monarchie britannique, le triste sir Harpeur, toutefois le sort de Sylvie Therrien a-t-il été plus enviable sous la gouverne de Pet-junior?

    L'ex-fonctionnaire Sylvie Therrien, i.e. la lanceuse d'alerte réduite au chômage dans l'indifférence du parti libéral.

    Celle-là même qui a dénoncé publiquement le vol des prestations d'assurance-chômage qu'orchestrait le gouvernement fédéral au détriment des prestataires.

    Pendant que ce même gouvernement se dotait de lois qui favorisent l'évitement (sic) fiscal…

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 9 octobre 2019 14 h 24

    « Les femmes ont une décision songée à prendre le 21 octobre 2019.» (Lyne Cartier)



    Que se passera-t-il donc le 21 octobre prochain?

    Ah oui! Il s'agira d'introduire un bout de papier dans une boîte ce carton!

    Tout un exercice en perspective, dont l'avenir des femmes, quelles qu'elles soient, est tributaire selon l'auteur de cette lettre d'opinion…

    Vous méprisez avec raison l'employé modèle de la monarchie britannique, le triste sir Harpeur, toutefois le sort de Sylvie Therrien a-t-il été plus enviable sous la gouverne de Pet-junior?

    L'ex-fonctionnaire Sylvie Therrien, i.e. la lanceuse d'alerte réduite au chômage dans l'indifférence du parti libéral.

    Celle-là même qui a dénoncé publiquement le vol des prestations d'assurance-chômage qu'orchestrait le gouvernement fédéral au détriment des prestataires.

    Pendant que ce même gouvernement se dotait de lois qui favorisent l'évitement (sic) fiscal…

    Bref! Il est temps d'en finir avec ces enfantillages cosmétiques qui consistent à «genrer» les qualités d'un individu; ce sont-là des enfantillages qui embrouillent inutilement le débat depuis que les professions libérales sont majoritairement pratiquées par des femmes…