Démission du député Sébastien Proulx

Monsieur Sébastien Proulx

Député

Assemblée nationale du Québec

C’est avec regret que j’apprends que vous quittez vos fonctions de député à l’Assemblée nationale. Enseignante de carrière et grand-mère de deux enfants éduqués à domicile, j’ai pu observer, entre autres, votre façon de traiter ce dossier délicat et controversé de l’éducation à domicile.

Au cours des deux années de travaux sur le sujet, d’abord pour l’adoption de la loi, puis pour la conception du règlement concernant son application, vous avez traité les différents intervenants avec grand respect et avez porté une attention soutenue aux projets et aux besoins des familles concernées. Vous avez tenu compte des travaux des chercheurs sur la question tout en vous souciant de la nécessité d’encadrer cette pratique marginale.

Vous avez finalement présenté aux parents habituellement inquiets un projet prometteur et audacieux qui plaçait le Québec à l’avant-garde en la matière avec une nouvelle approche tout à la fois ouverte et exigeante à laquelle des familles autrefois récalcitrantes ont accepté d’inscrire 3500 enfants.

Je vous remercie pour la façon respectueuse avec laquelle vous avez traité ce dossier et pour les résultats encourageants et prometteurs qu’annonçait votre approche.

Malheureusement, ces efforts ont été annihilés par des décisions récentes, précipitées, prises sans analyse ni écoute et qui jettent dans le désarroi les familles à besoins particuliers qui s’investissent corps et âme dans le projet éducatif de leurs enfants.

Nous retiendrons votre approche respectueuse pour laquelle nous vous resterons reconnaissant(e)s. Ce n’est pas seulement votre conception de l’éducation que nous perdons, mais également quelqu’un d’attentif, compétent et dévoué pour le bien-être de ses concitoyen(ne)s.

Nous vous souhaitons la meilleure des chances dans votre nouvelle orientation et gardons espoir de vous revoir un jour au service de la chose publique.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Martin Durocher - Abonné 4 septembre 2019 16 h 15

    Triste départ

    Merci beaucoup madame Guy de traduire dans des mots justes et très respectueux, la pensée de milliers de personnes pratiquant l'apprentissage en famille avec beaucoup de dévouement, de modernité, d'ouverture et de bienveillance. En des mots plus crus, l'intelligence, l'écoute et la sensibilité de Sébastien Proulx ont été remplacés par l'arrogance et les préjugés du ministre Roberge. Triste départ, en effet.