Clarifions les faits au sujet des ingénieurs

Clarifions les faits, comme il a été écrit tout récemment avec bienveillance. L’importance des honoraires d’ingénieurs ne doit pas généralement prévaloir dans le choix d’une firme. En effet, les coûts des services professionnels ne pèsent pas grandement dans ceux de l’ensemble d’un projet d’infrastructure. La compétence, l’expérience et l’intelligence prévalent dans la poursuite du succès et de l’économie générale dans les travaux. Ce sont ces vertus qui doivent dominer dans toute grille d’analyse devant gouverner les choix d’ingénieurs. Cela est davantage le cas lorsqu’un projet est de nature complexe et requiert des recherches et des études comparatives. Par contre, on peut s’attendre à ce que la valeur des honoraires demandés compte davantage pour un projet de nature élémentaire. En ce qui concerne les « enveloppes brunes derrière les portes closes » et le code de déontologie, il faut se rappeler que la corruption s’est installée lorsque la politicaillerie a pris le contrôle des contrats et que l’Ordre des ingénieurs a abdiqué sa responsabilité. Il faut s’en souvenir, car rien ne dit que les profiteurs sont disparus et que la tutelle de cet ordre professionnel a tout réglé.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.