Un article qui mérite un prix

J’ai passé un bon moment en lisant l’article de Sylvain Cormier intitulé « Bonne écoute, mon amour ! », paru dans l’édition du vendredi 5 juillet et qui porte sur la renaissance de la bande sonore du film de fesses québécois Viens, mon amour.

Non seulement était-il captivant d’un point de vue historique, mais il était aussi drôle en « batêche ». Je félicite l’auteur, qui mérite un prix.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 19 juillet 2019 18 h 26

    Une seule petite critique touchant cet article de Sylvain Cormier :


    On n'y mentionne pas le nom du réalisateur du film : John Sone, qui, en plus d'avoir réalisé en 1970 «Love in a 4 Letter World» («Viens, mon amour»), a aussi réalisé, en 1971, «Loving and Laughing» («Y'a plus de trou à Percé»), également mis en musique par Baillargeon et Morgan.

    https://soundcloud.com/dj-el-topo-1/viens-mon-amour-dean-morgan
    http://collections.cinematheque.qc.ca/recherche/oe

    https://soundcloud.com/psyquebelique/sets/ya-plus-de-trou-a-perce-paul-baillargeon-gap-1971
    http://collections.cinematheque.qc.ca/recherche/oe