Poussière sur la ville

Après la loi sur la laïcité, passée sous le bâillon en juin dernier — comme quoi jamais gouvernement n’aura affiché un tel degré de fermeture à l’autre depuis… la fameuse Charte des valeurs péquiste(s) —, voilà qu’une nouvelle lubie, sortie d’une boîte à surprise, s’attaque maintenant aux pizzas et aux bagels cuits au four à bois dans la grande région métropolitaine, pour cause d’émission de particules fines nocives pour la santé dans l’atmosphère.

C’est le docteur David Kaiser, à la Direction de la santé publique de Montréal, qui expliquait dernièrement les conclusions de sa recherche à un chroniqueur de Radio-Canada quelque peu hébété par la faible teneur en gras des arguments de son interlocuteur sur le sujet. C’est qu’il étirait la pâte à pizza comme du bon pain, le bon docteur Kaiser, sans savoir réellement nous convaincre des retombées bienfaitrices de sa croisade pour la santé publique.

Alors que la cité croule déjà sous la poussière de tous les chantiers et travaux qui l’accablent au quotidien, qui n’en finissent plus de finir, le niveau de pollution élevé de Montréal se situe au deuxième rang des villes canadiennes (un classement réalisé à partir de données compilées par l’OMS dans 1100 villes réparties dans 91 pays du globe). Au plan environnemental, n’y aurait-il pas lieu d’étendre la portée de la recherche sur la santé publique montréalaise à un niveau beaucoup plus élevé que celui de la cuisson commerciale des bagels et de la pizza au four à bois ? Je ne suis certainement pas le seul à le penser. Tiens, encore un car de touristes qui laisse tourner son moteur devant St-Viateur Bagel dans le Mile-End…

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Claude Bariteau - Abonné 16 juillet 2019 08 h 05

    « La fermeture à l'autre », votre plat d'entrée, rend imangeable la suite que vous offrez au menu.