Le 3e lien: à quel prix?

Le ministre des Transports, François Bonnardel, vient de présenter la forme et le tracé du projet de 3e lien dans l’est, soit un tunnel sous l’île d’Orléans, mais il n’en a pas dévoilé les coûts.

En mars 2018, le maire de Québec, Régis Labeaume, avait révélé les détails du projet de transport collectif de tramway, exposant d’emblée les coûts de construction évalués à 3,3 milliards, ainsi que les frais d’exploitation annuels projetés de 155 millions.

La population a aussi été informée récemment que le pont de Québec aurait une durée de vie minimale de 75 ans, moyennant des travaux de restauration estimés à 600 000 millions.

À la suite de la publication des résultats de l’étude origine-destination dans la région de Québec, de plus en plus de citoyens s’interrogent sur le bien-fondé du projet de 3e lien dans l’est, ce tracé n’offrant pas d’amélioration aux problèmes de congestion recensés principalement dans l’ouest, ni de solution alternative en transport collectif pour la grande majorité des automobilistes qui transitent par les secteurs de Sainte-Foy et du centre-ville.

Plusieurs hôpitaux sont en très mauvais état, de nombreux aînés sont hébergés dans des CHSLD vétustes, des écoles trop petites et détériorées ne bénéficieront pas des investissements annoncés dernièrement, de jeunes adolescents à risque sont laissés à eux-mêmes faute de services suffisants, nos tout-petits en difficulté souffrent d’un manque flagrant de ressources pouvant leur venir en aide, des exemples parmi tant d’autres de l’important rattrapage à effectuer en matière d’infrastructures et de services.

Dans un tel contexte, le gouvernement Legault craint-il le regard critique de la population s’il rend publics les coûts de son projet de 3e lien dans l’est ? Ou s’avère-t-il un piètre gestionnaire en faisant la promotion d’un projet sans connaître le montant de la facture à payer par les contribuables ? Qui arrêterait son choix pour l’achat d’une résidence sans en avoir demandé le prix ?

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

4 commentaires
  • Mario Jodoin - Abonné 2 juillet 2019 00 h 25

    Non seulement...

    ...il ne peut pas dire combien il coûterait, mais il ne sait pas combien de personnes l'utiliseraient. Il ne veut qu'avoir les radios poubelles de son bord. C'est bien plus important pour lui que de contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. Ça rapporte des votes à court terme, pas l'amélioration de la vie sur la planète à moyen et long termes.

  • Claude Bariteau - Abonné 2 juillet 2019 07 h 31

    Le projet-tunnel m'apparaît un enterrement, car les couts serot prohibitifs.

    La solution au problème soulevé par cette promesse du gouvernement Legault est là.

    Et la réponse viendra avant 2022.

  • Marc Pelletier - Abonné 2 juillet 2019 14 h 18

    Le prix ?

    Ce projet gargantuesque est digne des projets les plus fous de ce monde.

    Pour ce gouvernement, le prix que nous allons tous payer importe peu !

    Qui osera encore dire que gouvernement Legault est près du monde : je dirais au contraire qu'il est près de nous endetter encore plus, alors que l'éducation et la santé risquent encore de passer leur tour une autre fois.

  • Christian Roy - Abonné 2 juillet 2019 17 h 56

    Au Royaume des Radio-poubelles

    Le Village qui veut être aussi gros que la Ville
    L'Étalement urbain
    L'auto-solisme
    Sectarisme
    Le minimum de transport en commun
    Climato-scepticisme

    GASPILLAGE !